Après « Éloge des mils, l’héritage africain »,
« Éloge des mils, céréales du futur »

« Nous avons aujourd’hui accumulé plus de 80 heures de tournage, filmées sur trois continents : en Afrique (nous avons sillonné le Mali, et le Sénégal, le Niger, le Bénin, la Côte d’Ivoire, l’Algérie), en Europe (la France, et l’Allemagne en projet pour le biocarburant), en Asie (l’Inde premier pays producteur mondial).
En
visionnant les rushs, nous avons fait le constat que ce film sur l’ « Eloge des Mils » nécessitait deux parties, l’une centrée sur l’ancrage africain de ces plantes de civilisation, une approche par les sociétés sahéliennes elles-mêmes – « Eloge des mils, l’héritage africain », et l’autre sur les orientations de la recherche et des programmes de développement en cours et les initiatives des mouvements sociaux dans le contexte des changements climatiques, « Eloge des mils, céréales du futur »
Idriss Diabate et Robert Ali Brac de la Perrière
Le 2d volet de ce documentaire, « Céréales du futur », nous conduit en particulier en Inde où les communautés rurales se sont organisées pour défendre et valoriser les nombreuses variétés de cette céréale nourricière qu’elles ont sélectionnées. Mais c’est aussi en Inde que le plus gros programme de recherche international sur les mils se poursuit avec une approche tournée vers le marché global. Des recherches très sophistiquées (biotechnologie, génomique) s’appliquent à imaginer les mils du futur. Les hybrides sélectionnés répondent avant tout aux intérêts d’une agriculture industrielle intensive en extension pour l’alimentation animale ou pour les agro-carburants…
Mais l’avenir des mils ne se joue pas seulement dans ces centres de recherche. Dans le contexte du réchauffement climatique, en France, certains cultivateurs et transformateurs en agroécologie commencent à valoriser mils et sorghos pour l’alimentation humaine. Et en Inde et en Afrique de l’Ouest, dans des réseaux, dans des foires, les cultivateurs de mils s’organisent et s’allient pour continuer de vivre de leurs variétés paysannes et réhabiliter cette céréale.

Champ expérimental et station de recherche de l’ICRISAT,
Andhra Pradesh, Inde

Moisson du sorgho à Arles
(Sud de la France)

La grande majorité des séquences de cette partie ont été tournées, mais   «  Éloge des mils : céréales du futur » a besoin d’un complément de financement pour couvrir les frais de fin de tournage en Europe et la post-production.

J’apporte mon soutien à la réalisation d' »Eloge des mils : céréales du futur » en faisant un don à BEDE

Lycéennes d’Hyderabad (Inde) écoutant l’une d’entre elles parler des mils pour l’avenir.

Photos : Femme triant du sorgho (DDS) et Station de recherche et champ de l’ICRISAT (Andhra Pradesh, Inde)
Palmeraie et paniers de mils à Tolga (Sud algérien) et champ de sorgho bio de Christian Clavié à Muret (Sud de la France)

Camionnette organisée pour la vente itinérante de nombreuses variétés de mil en Andhra Pradesh en Inde.

gzqirbvieoùnps `fo jfghpbom,;o^mùpl

^$pd,kn p