« Éloge des mils », un projet de documentaire d’Idriss Diabate et BEDE

IMG_5256 - copieSorghos et mil - copie
Photo france espagne 2010 561 - copieIMG_5519 - copie

Idriss Diabaté est un documentariste ivoirien prolifique et connu. Réalisateur engagé, il s’attache à filmer les faits de société qui révèlent le dynamisme et la créativité des populations du continent africain et on lui doit récemment plusieurs films documentaires primés dans des festivals dont « La femme porte l’Afrique » et « Murmures dans la forêt ». Avec l’association BEDE, Idriss Diabaté a coproduit deux documentaires sur les OGM au Mali en 2005 et 2006 et « le Bois sacré du professeur Laurent Aké Assi » en 2011.

Cette fois-ci, une nouvelle collaboration a commencé pour réaliser un documentaire grand public qui témoignera de la grandeur des mils, plantes vivrières des civilisations africaines.

Les premières séquences ont été tournées lors de la 4 ème édition de la Foire de Djimini au Sénégal en mars 2014, car cet événement exceptionnel, réunissant les meilleurs paysans producteurs de mils de la sous région, et des producteurs venus d’Inde, était une occasion à ne pas manquer.
Il s’est poursuivi en 2015 en Afrique de l’ouest et en France et en févier 2016 en Inde.

Ce film sera un éloge aux mils d’Afrique et aux sociétés paysannes qui les ont sélectionnés.

Il a pour objectif de montrer combien, dans un contexte de crises alimentaires aggravées par les changements climatiques dans ces zones particulièrement vulnérables que sont le continent africain et le sous-continent indien, la renaissance des cultures de mil / des mils, représente une alternative nourricière d’autant plus précieuse qu’elle est ancrée dans une histoire et des savoirs encore vivants aujourd’hui.

Nous souhaitons montrer au public la nature exceptionnelle de ces céréales comme plantes nourricières de civilisation, à travers leur histoire et par l’actualité de ce qu’elles représentent, culturellement et nutritionnellement en Afrique et dans d’autres régions arides du monde. Céréales d’origine africaines, mils à chandelles, sorghos, fonios accompagnent depuis des millénaires les communautés humaines dans la résistance à la sécheresse et l’affirmation d’une identité propres aux régions les plus chaudes de la planète.

Comment les Africains ont-ils su domestiquer les mils ? Quelles diversifications répondent à des besoins particuliers ? Quelles sont les qualités nutritionnelles des mils de différentes régions et variétés? Quelles sont les valeurs culturelles des mils à travers l’Afrique ? Pourquoi les mils sont-ils consommés dans le milieu rural et non dans les villes ? Qu’est-ce qui fait obstacle au développement des mils et à leur utilisation plus large dans la société ?

C‘est à toutes ces questions que le film souhaite répondre.

Le documentaire est coproduit par l’AAPSI en Côte d’Ivoire, porteuse des demandes de financement, et par les associations DJA-COMM et BEDE en France.

La réalisation est conduite à coûts modestes, justes et équitables, avec un souci d’économie et de faible impact sur l’environnement. Tous les salaires des techniciens/créateurs sont proposés à 2000 euros nets par mois, les déplacements par avion sont réduits au profit des autres transports collectifs, l’hébergement et la restauration se font dans des établissements sûrs (pour le sommeil des humains comme pour le matériel) mais peu coûteux.

Lorsqu’il sera terminé, ce film pourrait devenir l’un des instruments de communication de la campagne mil dont le principe a été adopté lors de la 4ème foire ouest africaine des semences paysannes à Djimini (Sénégal) en 2014.

> Voir le dossier de presse (2015)