Rencontre des acteurs des semences paysannes à Ségou du 25 au 27 mars 2017

Réunion du COASP-Mali (Ségou, mars 2017)

Pendant 3 jours, 54 participant-e-s, représentant 26 organisations dont la plupart membres du COASP-Mali, et venu-e-s de Kidal, Gao, Tombouctou, Kayes, Mopti, Koulikoro/Bamako, Sikasso, Ségou ainsi que de Côte d’Ivoire (Abidjan et Korogo) se sont retrouvées au Centre Gabriel Cissé à Ségou. Ils ont ainsi poursuivi leur réflexion sur la promotion des semences paysannes en agroécologie paysanne et sur les actions à entreprendre pour renforcer les dynamiques locales, régionales et nationale.

Promotion de la semence paysanne :

Les échanges d’expériences ont permis de définir ensemble ce qu’est une bonne semence paysanne (voir encadré ci-dessous) et les actions prioritaires à mettre en œuvre pour la défendre et la multiplier comme :

  • « Décrire chacune de [leurs] variétés paysannes en renseignant les fiches de caractérisation du COASP-Mali avec sincérité et honnêteté ;
  • Respecter le processus de production en agroécologie paysanne, de sélection, de tri et de conservation de la semence en se basant sur [leurs] savoirs, savoir faire et savoir être paysans par exemple en proscrivant l’utilisation de produits chimiques et en respectant le calendrier agricole et les cycles naturels. »

Une bonne semence paysanne est une semence :

  • produite en agroécologie paysanne ;
  • reproductible : qu’on peut multiplier pendant plusieurs générations sans qu’elle perde ses valeurs agronomiques ;
  • qui germe bien : qu’on peut apprécier avec un test de germination simple : sur 10 graines semées,  8 à 9 doivent germer ;
  • qui s’adapte aux conditions de l’environnement et répond aux réalités socio-culturelles ;
  • qui correspond à nos systèmes alimentaires locaux goûteux, nutritifs et qui préserve la santé (qui a aussi des vertus thérapeutiques) ;
  • sélectionnée avec les savoirs paysans, avec une bonne vigueur, une bonne maturité, pas de maladies, avec de la diversité ;
  • facile à conserver pendant une longue durée selon les techniques paysannes.
Cases de semences paysannes

Les organisations membres du COASP-Mali se sont engagées d’autre part à créer des cases de semences paysannes et à renforcer celles qui existent dans leurs régions, en se basant sur les organisations existantes et dynamiques.

Les cases de semences paysannes mettent en œuvre plusieurs types d’activités :

  • l’inventaire et la caractérisation des variétés et des races locales: au niveau des villages, des organisations ;
  • l’élaboration d’un registre paysan et la mutualisation des informations au niveau régional et national ;
  • la mise en circulation des semences paysannes avec leurs fiches de caractérisation ;
  • l’élaboration de règles pour les dons, échanges, ventes, en tenant compte des réalités socio-économiques, et la mise en place d’un dispositif interne de suivi et contrôle ;
  • des formations sur la production de semences paysannes en agroécologie paysanne ;
  • le renforcement des capacités de production de semences paysannes et l’équipement en matériel ;
  • la mise en culture de champs de multiplication des semences paysannes, de démonstrations, d’expérimentations ;
  • des visites d’échanges et d’expériences entres les acteurs et actrices sur la production de semences paysannes ;
  • la valorisation des semences paysannes dans la transformation et le consommer local;
  • l’organisation de foires et de fêtes sur les semences paysannes et les races locales ;
  • l’information et la sensibilisation des communautés, des collectivités, des services de l’État et de tous les autres acteurs ;
  • le plaidoyer pour faire reconnaître les semences paysannes, les races locales et les droits des paysans et paysannes.

Les échanges entre les organisations du COASP-Mali se sont poursuivis sur le terrain lors de la Fête des Semences paysannes organisée à la ferme-école de Benkadi Bugu.

Ces rassemblements, comme cette rencontre des organisations du COASP-Mali et la fête des semences paysannes, sont essentiels au renforcement des synergies entre les acteurs des semences de la région et pour le développement de systèmes semenciers autonomes et  territorialisés.

La rencontre des organisations du COASP et la Fête des semences paysannes ont été organisées avec :