Brûlure de la tomate – Comment identifier et quoi faire à ce sujet

Brûlure de la tomate – Comment identifier et quoi faire à ce sujet
cecile du blog bede asso

Cecile – Rédactrice pour le blog

Voila 3 années que j’ai décidé de mettre mon énergie pour la protection de la planète. J’ai rejoins l’équipe de bede-asso.org afin de partager des conseils et astuces sur divers sujets de société. N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou à m’adresser un mail afin d’échanger ensemble. 

 
Sommaire de l'article

Les tomates sont l’une des premières cultures que les gens envisagent de cultiver dans leurs jardins, appréciées pour leur facilité de croissance et leur polyvalence. Cependant, ces avantages s’accompagnent d’une mise en garde majeure : la maladie.

Les tomates sont incroyablement sujettes aux ravageurs et aux maladies qui menacent de ruiner toute votre récolte pour l’année (et même les années à venir) si elles ne sont pas traitées.

La brûlure est un terme que la plupart des jardiniers de tomates connaissent et dont ils ont incroyablement peur. Jetons un coup d’œil à la brûlure de la tomate et comment elle peut être traitée ou prévenue afin que vous puissiez sécuriser votre récolte cette année.

Qu’est-ce que la brûlure ?

La brûlure est une maladie qui affecte non seulement les tomates mais plusieurs cultures courantes dans votre potager. C’est un problème courant dans les jardins de tomates et se propage rapidement, signifiant rapidement la fin de la saison de croissance de vos tomates s’il n’est pas prévenu ou contrôlé.

Les premiers signes de brûlure apparaissent généralement sur les feuilles les plus âgées de la plante, se propageant de là aux feuilles plus récentes et même aux fruits. Mais les symptômes exacts et le traitement ultérieur dépendront en grande partie du type de brûlure auquel vous avez affaire.

Différents types de brûlure

Il existe trois types différents de brûlure qui attaquent généralement les tomates, chacun avec différents niveaux de dégâts.

Lbrûlure mangée est l’un des plus courants et généralement le type auquel il est fait référence lors de l’utilisation du terme « brûlure de la tomate ». Il est provoqué par Phytophthora infestansle champignon responsable de la famine dévastatrice de la pomme de terre en Irlande au 19e siècle. Cet événement donne juste un petit aperçu de la façon dont le mildiou peut être dommageable.

Brûlure alternarienne est un autre type à surveiller, causé par Alternaria solani. Ce champignon réside dans le sol, apparaissant lorsque les conditions sont réunies et se propageant autour de vos plants de tomates et de pommes de terre. L’alternariose est plus courante dans des conditions humides et humides où les champignons se développent.

Un autre problème qui survient par temps humide est Tache septoriennedu nom du champignon Septoria lycopersici. Ce fléau est considéré comme le plus facile à traiter et à contrôler, à condition de l’attraper suffisamment tôt. Il est également beaucoup moins dommageable pour vos plantes que les autres types de brûlure.

Quels sont les signes de brûlure sur les tomates ?

Brûlure alternarienne

Lorsque votre plant de tomate est infecté par l’alternariose, vous remarquerez l’apparition de taches brunes sur les feuilles plus âgées. Ces taches ont des anneaux concentriques qui font ressembler la zone à une cible. Si le problème se propage, les taches commenceront à apparaître sur les nouvelles feuilles, les tiges et même les fruits des tomates.

Ces taches peuvent être entourées d’un anneau jaune à mesure qu’elles se propagent, mais peuvent également être d’un brun uni. Toute zone sur laquelle le problème apparaît sera endommagée, les feuilles tombant, les tiges s’affaissant et les fruits de la tomate tombant de la plante.

mildiou

Les feuilles développent également des taches lorsque les plants de tomates sont infectés par le mildiou, mais leur apparence est légèrement différente. Recherchez des taches irrégulières grises ou brunes décolorées qui commencent au centre de la feuille et se déplacent vers l’extérieur. Ils ont également un aspect flou comme si la plante était infectée par le mildiou.

Ces zones endommagées peuvent également être entourées d’un léger jaunissement. Les tiges deviendront noires, développant une peluche blanche contenant des spores du champignon. Les fruits commenceront également à pourrir et à brunir, généralement du haut du fruit vers le bas.

Le mildiou est plus fréquent par temps frais, contrairement au mildiou et à la tache septorienne qui sont plus fréquents par temps chaud et humide.

Tache septorienne

La tache septorienne nécessite un œil attentif pour repérer car les symptômes commencent sur les feuilles les plus proches du sol, en remontant. Cherchez de petites taches arrondies qui commencent par jaunes, puis deviennent brunes puis noires. Ceux-ci n’apparaissent généralement que sur les feuilles, pas sur les fruits, ce qui facilite grandement l’identification.

Comment traiter la brûlure

Malheureusement, comme pour la plupart des maladies graves, la brûlure est incroyablement difficile à traiter à moins que vous ne l’attrapiez avant qu’elle ne commence à se propager rapidement.

En cas de brûlure alternarienne ou de tache septorienne, l’élagage immédiat des feuilles et des tiges affectées peut ralentir suffisamment la progression pour la maîtriser. Après la taille, vous pouvez appliquer un fongicide préventif à base de cuivre pour arrêter toute propagation, en continuant à tailler jusqu’à ce que tous les signes de maladie aient disparu.

Après la taille, assurez-vous de bien nettoyer vos outils et vos gants pour empêcher le problème de se propager à d’autres plantes. Gardez un œil sur les tomates pour d’autres signes de propagation. Si vous ne parvenez pas à contrôler la maladie, il est préférable d’arracher complètement les plantes et de les jeter.

Ne jetez jamais de boutures malades ou de plantes entières sur votre tas de compost. Cela fournira un foyer idéal pour que les maladies se développent et se propagent à travers le compost au reste de votre jardin.

En ce qui concerne le mildiou, il est généralement préférable de sauter l’étape du traitement et d’arracher les plantes immédiatement. Si ce champignon a la chance de se propager, il causera des dommages à votre potager et peut rester dans le sol pendant des années. Il peut également se propager aux jardins voisins, aggravant les dégâts.

Aussi difficile qu’il soit de terminer une saison plus tôt, il est de loin préférable d’enlever les plantes infectées et de réessayer l’année prochaine plutôt que d’essayer de contrôler le problème et de ne le propager que davantage.

7 façons de prévenir la brûlure

Plutôt que de traiter la brûlure lorsqu’elle survient, utilisez ces conseils pour limiter votre risque d’exposition.

Fournir un espacement adéquat

L’espacement correct des plants est essentiel pour prévenir la brûlure et un large éventail d’autres maladies de la tomate. Une bonne circulation d’air entre le feuillage et les plantes entières limite la capacité des champignons à se propager, ce qui simplifie considérablement la prévention et le contrôle.

Suivez ce guide pour bien espacer vos plants de tomates et n’oubliez pas de tailler tout au long de l’année pour faire de l’espace entre les feuilles.

Arroser correctement

Tous les types de brûlures aiment le temps humide et prospèrent pendant les périodes de fortes pluies. Mais la pluie n’est pas toujours la seule coupable. Vos méthodes d’arrosage peuvent également contribuer aux niveaux d’humidité autour des feuilles, encourageant la croissance fongique qui se propage davantage.

Assurez-vous d’arroser uniquement le sol, pas les feuilles, ou installez une irrigation goutte à goutte pour rendre le processus beaucoup plus simple. Paillez autour de la base de vos plantes pour limiter les éclaboussures de terre sur le feuillage, transférant les agents pathogènes du sol. Taillez également tout feuillage qui touche le sol tout au long de la saison.

Planter en plein soleil

Les tomates doivent être plantées en plein soleil pour les rendements les plus élevés, mais les niveaux de lumière corrects peuvent également limiter votre risque de maladie. Tout excès d’eau autour de vos tomates s’évaporera plus rapidement en plein soleil, surtout si vous arrosez tôt le matin. Cela limite la possibilité que les champignons se fixent, réduisant ainsi vos risques de brûlure.

Le plein soleil rend également les plantes plus saines dans l’ensemble, moins susceptibles d’attirer des maladies comme la brûlure en premier lieu. Retirez toute croissance vulnérable ou endommagée pour améliorer encore la santé et donner à vos tomates les meilleures chances de croissance.

Tuteurez vos plantes

Alors que certaines variétés de tomates déterminées peuvent pousser sans aide, la plupart nécessiteront un tuteur. Cela améliore la fructification et maintient également tout feuillage traînant hors du sol, empêchant le transfert de champignons.

Choisissez des variétés résistantes

Si vous savez que les plantes de votre jardin sont sujettes à la brûlure, commencez par choisir la bonne variété de tomates. Bien que les variétés résistantes à la brûlure ne soient pas complètement à l’abri des problèmes de maladies, elles sont beaucoup moins susceptibles d’en rencontrer, protégeant ainsi votre culture et sauvant votre saison de tomates.

Faites pivoter vos plantes à chaque saison

La brûlure peut rester dans le sol et se propager année après année, affectant les membres nouvellement plantés de la famille des solanacées. Évitez de planter des solanacées (pommes de terre, aubergines et poivrons) rapprochées pour limiter les risques de maladie et faites tourner les plantes à chaque saison pour éviter un développement et une propagation du problème.

Vérifiez souvent vos plantes

La partie la plus importante de la gestion de la maladie est un œil attentif. Si vous détectez des problèmes dès qu’ils apparaissent, vous avez une chance de les contrôler et de protéger le reste de vos plantes. La brûlure peut se propager incroyablement rapidement, alors assurez-vous de vérifier quotidiennement vos tomates si vous savez qu’elles sont sujettes aux maladies.

Notez ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les articles similaire à: Brûlure de la tomate – Comment identifier et quoi faire à ce sujet
Pratiquez le pique-nique écologique !

Pratiquez le pique-nique écologique !

Il n’est pas rare de retrouver des déchets sur le lieu où un pique-nique a été organisé. Pourtant, nous sommes…
Cinq gestes pour contribuer à un meilleur environnement

Cinq gestes pour contribuer à un meilleur environnement

Nous sommes assaillis d’informations alarmantes tous les jours : la planète va mal et les ressources s’amenuisent. Si de nombreux…
Le Monstera Deliciosa peut-il vraiment purifier l'air de votre maison et de votre bureau ?

Le Monstera Deliciosa peut-il vraiment purifier l'air de votre maison et de votre bureau ?

Le Monstera Deliciosa fait partie des plantes d’intérieur les plus en vogue, et il est facile de comprendre pourquoi. Elles…

Êtes vous un gros pollueur ?

Calculez votre emprunte écologique

Répondez au 15 questions pour connaitre votre pourcentage écologique.

Résultat immédiat et sans inscription