Cases vivantes de semences paysannes :
Formation à la Ferme école Benkadibugu (Ségou, Mali) les 12 et 13 décembre 2018

Dans le cadre de son axe de travail sur les Dynamiques semencières en réseaux, BEDE soutient la structuration de cases vivantes des semences paysannes pour la promotion de la biodiversité, l’agroécologie paysanne et l’alimentation.

Dans la vision du COASP-Mali, BEDE, l’association Terres Jaunes et la ferme école en agroécologie paysanne de Benkadibugu souhaitent accompagner la structuration de « cases vivantes des semences paysannes » dans la région de Ségou au Mali. Pour consolider la dynamique lancée depuis quelques années, un espace de formation a été organisé les 12 et 13 décembre 2018 à la ferme école. Cette formation a réuni les membres du réseau Benkadibugu et des membres invités de la COFERSA (Convergence des Femmes Rurales pour la Souveraineté Alimentaire) du cercle de Yorosso et de la région de Sikasso, une trentaine de participant.e.s au total.

Formation pour le renforcement des capacités des membres du réseau de la ferme Benkadibugu pour la promotion de la biodiversité pour l’agriculture et l’alimentation : session maraichage en agroécologie paysanne

La session de formation a porté essentiellement sur les pratiques et cultures maraichères en agroécologie paysanne, en utilisant les méthodes participatives.

La première partie de la formation, consacrée spécifiquement aux enjeux des cases vivantes de semences paysannes a été co-animée par Alima Traoré de la COFERSA et Anne Berson Déna de BEDE. Les animatrices ont échangé avec les participants sur les contraintes liées à la production en agroécologie paysanne et à la gestion de la case vivante de semence et sur les moyens de la mettre en œuvre. Les participants ont défini eux-mêmes ce que doit être une case de semences paysannes pour vivre.

Des modules techniques en agroécologie paysanne ont ensuite été animés par le formateur de la ferme école Benkadibugu, sur la préparation des planches, le compostage liquide et solide, la lutte biologique et la préparation des biopesticides à base de plantes, techniques issues d’une combinaison d’expériences paysannes. Les participants ont d’abord présenté chacun à leur tour les traitements qu’ils utilisent pour leurs cultures maraichères.
La session s’est poursuivie par un échange plus large sur les enjeux liés à la promotion des semences paysannes en agroécologie et des liens irréfutables avec la biodiversité et une nutrition saine et variée.

Abdramane Zakaria Traore, formateur à la ferme école de Benkadibugu a conclu en soulignant entre autre que : « On n’a pas besoin de forcer les gens à faire de l’agroécologie paysanne, c’est la mise en pratique par chaque personne présente ici qui va convaincre le reste que c’est bel et bien possible de produire de façon saine et que c’est aussi rentable. L’important c’est la qualité. Le changement, c’est au niveau de chaque personne » et Anne Berson Déna a rappelé les enjeux principaux des semences et de l’agroécologie paysannes : enjeu nutritionnel avec une alimentation saine et diversifiée grâce à la promotion et à la consommation des variétés locales, enjeux environnemental avec les pratiques agroécologiques, en particulier dans cette période de bouleversements climatiques, sans oublier l’enjeu économique par la valorisation des produits.

Les cases vivantes de semences paysannes
(Extrait des termes de référence de la formation)
“Ces cases ne sont pas seulement des greniers physiques aux formes variables, mais elles sont aussi un mode d’organisation qui ont pour point commun une gestion autonome des semences par les paysans eux-mêmes. Elles sont aussi une espace de description des variétés locales, de techniques agroécologiques comme le compostage ou la fabrication des traitements naturels pour la sélection et la production des semences paysannes en vue d’une disponibilité constante des semences paysannes, ou encore un espace de transformation et de valorisation de la diversité dans le consommer local.”

Photos de la formation

Pilage des feuilles (ci-dessus)
pour la préparation des biopesticides (ci-dessous)

Semis pour les pépinières

Préparation du compost

Activité réalisée en collaboration avec :