Formation sur les semences au centre de formation du CD2A à Cinkassé (Togo) en février 2015

Cette formation pratique animée par BEDE était destinée aux membres de l’AREDJ ayant participé à la formation en agroécologie des paysans/animateurs locaux précédemment organisée par Terre et Humanisme.

Son objectif était de former sur l’ensemble des techniques de production de semences et de réfléchir à l’organisation d’un espace de gestion collective. Le déroulement était organisé de manière à ce que les participants renforcent leurs capacités à transmettre et à proposer une organisation commune de gestion des semences.
Le bilan des échanges de fin 2013 a été réalisé et les difficultés suivantes ont été listées : pas de connaissance techniques suffisantes, pas de moyens pour le suivi et l’encadrement, difficultés à gérer les stocks et la distribution, à obtenir des résultats, question de l’animation du réseau etc.
En revanche, les paysans ont découvert et essayé des nouvelles variétés, ce qui a été très positif et a renforcé leur motivation pour la suite.
C’est après ce constat que le groupe a déterminé les axes à privilégier pour « activer » la Maison de la semence. Ainsi, chaque animateur formé applique son propre suivi technique sur sa ferme et échange régulièrement avec les autres participants. Il montre l’exemple à ses voisins, les invite à venir voir ses parcelles. Il prend des notes et complète les fiches d’observation simplifiées qu’il adresse alors à la Maison de la semence.
Dans chaque village, il y a une Case de semences, avec une liste des disponibilités.
La Maison de la semence est située au CD2A et se mobilise sur 3 niveaux d’activités. Tout d’abord pour la gestion des semences. Plusieurs équipes y gèrent les quantités à produire, les stocks, la qualité, les emballages, ainsi que les fiches d’information. D’autre part, la Maison de la semence propose aussi des formations et s’occupe des recherches de financements. Enfin, les équipes échangent avec les réseaux sous régionaux, s’informent, pour connaître et partager les lois nationales et sous régionales et leurs incidences sur le développement des semences et la liberté des paysans.
Durant ces échanges, plusieurs moments pratiques ont eu lieu : confection de planches, semis, repiquages, visite de la compostière et de parcelles de production de semences  du CD2A.
P1060218

P1060321

P1060364