Le COASP-Mali (Comité Ouest-Africain des Semences Paysannes au Mali) : un réseau qui s’affirme
Le COASP-MALI est un cadre de concertation d’organisations qui sont engagées pour la promotion des semences paysannes dans des dynamiques collectives. Il n’est pas formalisé à ce jour mais ses membres s’engagent dans une vision commune pour valoriser les semences paysannes et faire reconnaître les droits des agriculteurs sur leurs semences paysannes (art.9 du TIRPAA).

Le Comité Ouest Africain des Semences Paysannes Mali – COASP-Mali – est né d’une volonté des acteurs maliens de se mettre en réseau suite à différentes foires ouest-africaines des semences paysannes qui se sont déroulées au Sénégal de 2009 à 2014.
La vision, les valeurs et engagements des membres du COASP-Mali sont inspirés de la déclaration de Djimini 2011, texte fondateur de ce qui deviendra le Comité Ouest-Africain pour les Semences Paysannes.
Ses membres se définissent comme des praticiens et des praticiennes des semences paysannes, organisés ou non. Ils reconnaissent et veulent faire reconnaître les savoir-faire paysans et leur capacité à être des acteurs du changement. Ils peuvent se faire accompagner par des organisations d’appui qui s’inscrivent dans la même dynamique mais ils restent au cœur des actions et  des décisions.

Depuis mars 2014, trois rencontres ont eu lieu entre les organisations qui se retrouvent au sein du COASP Mali. La première rencontre a permis de faire le suivi de la foire de Djimini, de l’atelier TIRPAA et de la rencontre avec la FAO régionale, et de rencontrer le point focal du TIRPAA au Mali pour l’interpeller sur la mise en œuvre du Traité au Mali.

Lors des rencontres suivantes, au cours desquelles les organisations ont poursuivi le partage de leurs activités, vision et modes d’action, un état d’avancement de la campagne mil a été fait, une fiche de description des variétés a été élaborée et d’autres outils communs et actions fédératrices ont été proposés.

En mars 2016 à Sikasso, le COASP-Mali a affirmé sa vision et sa mission lors de la Caravane ouest africaine pour la convergence des luttes pour la terre, l’eau et les semences paysannes.

Depuis, chaque organisation poursuit ses activités sur son territoire : description des variétés, organisations de cases de semences, recherches participatives, analyse du cadre normatif sur les semences…

Rencontre du COASP-Mali en mars 2017 à Ségou

Mise en place du groupe de coordination du COASP-Mali

En avril 2017, le COASP-Mali s’est réuni pour échanger autour de l’élaboration d’un code de conduite pour un fonctionnement dynamique. Un groupe de coordination a été mis en place et BEDE a été mandatée pour assurer le secrétariat et l’animation du COASP-Mali. Son rôle est de faire circuler l’information à l’ensemble des membres, d’animer et de consulter le comité de coordination pour la réalisation de son mandat, d’accompagner la mise en application des décisions du comité de coordination, d’animer le dispositif de partenariats et d’alliances, de solliciter des personnes ressources, et de faciliter la recherche des financements.


(Préparation de la présentation du COASP-Mali à l'”Atelier multi-acteurs de concertation sur la reconnaissance des semences traditionnelles et des droits des agriculteurs”, Tabakoro, septembre 2017)

 

vbzubsvud ejs^^dkldx eopi,dop^njdepkn^kpàn ^kpàn ^pàkjn ^dox ^dok ôj,ôj,ô)j^)j,pàôj,

vbzubsvud ejs^^dkldx eopi,dop^njdepkn^kpàn ^kpàn ^pàkjn ^dox ^dok ôj,ôj,ô)j^)j,pàôj,

 

vbzubsvud ejs^^dkldx eopi,dop^njdepkn^kpàn ^kpàn ^pàkjn ^dox ^dok ôj,ôj,ô)j^)j,pàôj,

vbzubsvud ejs^^dkldx eopi,dop^njdepkn^kpàn ^kpàn ^pàkjn ^dox ^dok ôj,ôj,ô)j^)j,pàôj,

vbzubsvud ejs^^dkldx eopi,dop^njdepkn^kpàn ^kpàn ^pàkjn ^dox ^dok ôj,ôj,ô)j^)j,pàôj,