Foires et bourses d’échange de semences paysannes en Afrique de l’Ouest

Un mouvement émerge en Afrique de l’Ouest où la grande majorité des agriculteurs sont des producteurs de semences paysannes. La prise de conscience des menaces sur l’autonomie semencière se généralise sous l’impulsion de réseaux structurés, comme au Sénégal celui développé par l’Association sénégalaise des producteurs de semences paysannes (ASPSP), ou plus largement dans la région par la Coalition pour la protection du patrimoine génétique africain (COPAGEN).

Au Sénégal :

  • En 2007, l’ASPSP a pris l’initiative d’organiser la première foire ouest-africaine des semences paysannes dans le village de Djimini en Haute-Casamance. Cette foire d’échanges de semences et de savoir-faire a été renouvelée avec le soutien de BEDE en 2009, en 2011 et en 2014.
  • Lors de ces foires, des échanges de graines ont lieu sur les stands des exposants. Des démonstrations de savoir-faire (construction de greniers traditionnels, labour en traction animale, techniques de semis et pépinières, conservation des semences, panification du mil, etc.) alternent avec des ateliers-débats (sur les dynamiques collectives en cours, les nouveaux cadres réglementaires, le TIRPAA, etc.).
  • A l’issue de chacune de ces foires et des débats qui s’y déroulent, les paysannes et paysans réunis élaborent une déclaration qui est largement diffusée auprès des organisations paysannes et des institutions nationales et internationales.
  • En 2016, la Foire ouest-africaine des semences paysannes s’est de nouveau déroulée pour sa 5ème édition mais BEDE n’avait pas pu y participer.
  • La chargée des programmes Afrique de l’Ouest a pu se rendre à Djimini  pour la 6ème édition en 2018.
    > Lire l’article paru dans le Quotidien sénégalais en ligne le 12 mars 2018 : “Lamine Biaye, président* des semenciers : nous sommes des délinquants aux yeux de la Loi”.
    [*de l’ASPSP, Association sénégalaise des producteurs de semences paysannes]
    > Lire la Déclaration de la 6ème édition de la Foire sous-régionale ouest africaine des Semences Paysannes qui s’est déroulée à Djimini (Sénégal), du 5 au 7 mars 2018.

Vous pouvez avoir plus d’infos sur les Foires de Djimini de 2009, 2011 et 2014 dans les Journaux de ces Foires qui ont été ensuite publiés et diffusés en Afrique de l’Ouest :

Ailleurs dans la sous-région, d’autres foires et bourses d’échanges de semences s’organisent :

Au Bénin : Bourse des semences au hameau de Kpayéroun (Commune de Bariénou au centre du Bénin) organisé par l’ORAD (Organisation des ruraux pour une agriculture durable de Djougou) en décembre 2013.
Cette bourse a permis de montrer toute la diversité de sorgho, niébé, igname maintenue et valorisée par les communautés paysannes de la région, qui souvent ne sont elles-mêmes pas encore conscientes de la richesse inestimable qu’elles entretiennent. La bourse a aussi permis de réaffirmer devant les autorités et les médias à quel point cette biodiversité est la base de la souveraineté alimentaire, et qu’il est important de la protéger, en particulier des feux de brousse sauvages des braconniers.bourse-semences-orad-kpayeroun-benin
bouquets-sorghos-benin

Au Togo : Bourse des semences de Tabi organisée par Agrobio-Savanes (Nord du Togo) en décembre 2013.

accueil-tabi-togo2500 personnes célèbrent les semences paysannes, base de l’agriculture familiale écologique. Échanges de pratiques et de semences, discussions avec les officiels et musiques et danses traditionnelles ont rythmé la rencontre.
allocution-president-agrobiosavanes-togo-decembre-2013

Au Niger : Atelier et Foire des Semences Paysannes, Niamey, Niger (4-7 avril 2018).
> Pour en savoir plus