“Passions de figues”

Auteur.e.s : Chantal Lombet, Marie Poizat et Nordine Boulahouat (BEDE). Réalisé en collaboration avec l’Association des Figuiculteurs de la Wilaya de Bejaia (AFWB) en Algérie (parution septembre 2016)

couv-passions-de-figues

A l’origine

Depuis 2008, BEDE a organisé plusieurs échanges et formations avec des cultivatrices et transformatrices de figues françaises du Languedoc et des femmes de figuiculteurs kabyles. Des liens forts se sont noués et les femmes ont décidé de partager leur passion commune dans un livre. Cet ouvrage, “Passions de figues”, est paru en septembre 2016.

Commander le livre à BEDE (10 € + frais de port)

Un livre riche en connaissances…
CONFITURES FIGUES FRAICHESAvec « Passions de figues », BEDE souhaite mettre en avant un fruit aux vertus exceptionnelles, et transmettre les savoirs précieux de femmes méditerranéennes sur la diversité de ses usages en cuisine. En plus de nombreuses connaissances sur l’histoire, la culture et la diversité variétale, cet ouvrage propose un cahier de recettes sucrées et salées ainsi que des usages thérapeutiques, le tout illustré de nombreuses photos.

… pour atteindre des objectifs multiples :

Afin de sauvegarder la diversité des terroirs méditerranéens et des savoir-faire traditionnels des femmes du Nord et du Sud de la Méditerranée et aider les familles paysannes à mieux vivre sur leurs territoires, nous nous attachons à :
Sauver de la disparition des variétés aux qualités remarquables, tant en Kabylie que dans le Sud de la France.
Mettre à l’honneur les paysannes qui transforment les produits pour générer des revenus agricoles durables, en particulier en Algérie, afin de contribuer au rééquilibre de leur position dans une société qui leur laisse peu de place. Ce livre rendra visibles les capacités des femmes rurales, renforcera leur crédibilité et facilitera l’obtention de soutiens économiques.
Encourager la consommation d’un produit sain et nourricier. De nombreuses publications scientifiques confirment l’intérêt nutritionnel de la figue (richesse en minéraux, en antioxydants, en fibres, etc.)
Redynamiser les petites agricultures paysannes à travers une relance de la demande. Dans le sud, de nombreux petits producteurs en situation de précarité ont besoin d’être soutenus (6000 pour la seule basse Kabylie en Algérie). Dans les pays du Nord, on observe un regain d’intérêt des consommateurs pour la figue, ce qui offre des débouchés à un certain nombre de petits paysans désireux de diversifier leur production.
Encourager les familles de figuiculteurs désireuses de monter un petit atelier de transformation pour le marché local. Encore actuellement, la figue est surtout consommée fraiche ou sèche à l’état naturel. Le livre propose des recettes qui peuvent donner lieu à une transformation artisanale pour le marché local.
Branches de figuier
 Séchage des figues dans triangles tressés
 mains-farine
 Stand fête figues

La valorisation de la biodiversité cultivée est l’une des priorités de BEDE. La collaboration de communautés complémentaires de producteurs et de transformateurs du Nord et du Sud de la Méditerranée est essentielle pour le maintien du figuier, en France comme au Maghreb.

ane-dans-figueraie

4ème de couverture : “Ce livre est bien plus qu’un livre de recettes utilisant la figue, c’est le témoignage collectif d’une aventure, d’un voyage, et de la richesse des rencontres qu’il a suscitées. Et c’est aussi un éloge à la diversité de ces plantes, et aux savoirs de ceux et celles qui les cultivent et les transforment.
Tant d’autres espèces, ou parmi elles, tant d’autres variétés, ont déjà disparu. Car non entretenus, et non transmis, les savoirs de celles et ceux qui les font vivre disparaissent et petit à petit, les plantes aussi.
Et que serait un paysage de la montagne kabyle sans les figuiers ?
Alors faisons vivre les figuiers, et toutes ces figues si variées dont les couleurs vont du jaune doré au noir violet le plus sombre, les saveurs sont de miel, de melon, de … soleil, de ce parfum unique qu’est celui de ce fruit et qui, fraiches ou sèches peuvent apporter leur part de nourriture bienfaisante tout au long de l’année. Et c’est toute une économie qui pourra repartir et la montagne continuera de vivre.”   

bandeau-figues

“Passions de figues” est diffusé en Algérie par l’Association des figuiculteurs de la wilaya de Béjaïa, dont le siège est situé à Béni Maouche (00 213 34 32 02 39 / AFWB), et en France par BEDE.

La finalisation et l’impression de cet ouvrage ont été rendues possibles grâce à la générosité des donatrices et donateurs qui ont participé au financement via la plate-forme Hello-Asso.