En quoi consiste l’agriculture biologique ?


agriculture biologique

Vous souhaitez acheter des produits d’origine biologique mais vous ne savez pas ce que représente cette appellation. Cet article va vous permettre de mieux comprendre ce que représente l’agriculture biologique mais surtout les différents avantages qui l’accompagne. En effet nous traiterons des bénéfices économiques et sociaux d’une telle pratique jusqu’aux avantages prouvés de manière scientifiques sur notre santé.

Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?

L’agriculture biologique est un mode de production et de transformation qui respecte l’environnement, le bien-être animal et la biodiversité et apporte des solutions au changement climatique. Il s’agit d’un label de qualité officiel reconnu par le Ministère de l’Agriculture depuis 30 ans.

Principes de base de l’agriculture biologique

Les cultures sont éliminées mécaniquement ou thermiquement, diversifiées et modifiées pour réduire l’infestation parasitaire. La lutte biologique repose sur l’utilisation de prédateurs, parasites, virus ou champignons sans recourir à des pesticides chimiques de synthèse. Un exemple bien connu : les coccinelles pour lutter contre l’invasion des pucerons.

Les agriculteurs tiennent compte de la capacité des animaux et des plantes à s’adapter aux conditions environnementales. Des races et des variétés « indigènes » plus appropriées devraient être préférées.

Une réglementation spécifique et des contrôles annuels

L’agriculture biologique est soumise à une réglementation européenne appliquée par tous les États membres. En complément de cette réglementation et en l’attente de règles de production harmonisées au niveau européen, certains produits et activités sont encadrés par des cahiers des charges nationaux.

Les opérateurs de la filière bio à tous les stades (production, transformation, stockage et distribution) sont contrôlés au moins une fois par an par des organismes certificateurs agréés par les pouvoirs publics français qui répondent à des critères d’indépendance et d’impartialité. Le numéro de code de cet organisme figure sur chaque produit, près du logo. (Source: https://agriculture.gouv.fr/quest-ce-que-lagriculture-biologique).

Le logo européen

Le logo européen, aussi appelé « Eurofeuille », permet aux consommateurs de repérer les produits qui respectent respect du règlement relatif à la production biologique de l’Union européenne. Ce logo est devenu obligatoire le 1er juillet 2010 sur les étiquetages des produits alimentaires préemballés dans l’Union européenne. Des logos nationaux et privés peuvent être utilisés en complément. (Source: https://agriculture.gouv.fr/quest-ce-que-lagriculture-biologique).

Pourquoi les produits bio coûtent(ils plus chers ?

  • Emploi de plus en plus de main d’œuvre et de salariés,
  • L’ Alimentation des animaux, produits naturels de lutte contre les maladies des plantes ou semences plus chers en bio,
  • Procédés de certification et les contrôles, qui sont indispensables pour garantir la qualité et l’intégrité des produits en bio payés par les agriculteurs bio,
  • Une agriculture plus autonome, avec moins de subvention.

Pourquoi le fait de consommer local est la meilleure solution?

Consommer des aliments locaux correspond à:

  • Réduire le nombre d’intermédiaires,
  • Diminuer les transports,
  • Renforcer la vie économique de nos lieux de vie.

Les méthodes de production de ces aliments locaux ont également un impact sur l’environnement. Une pomme locale recevant en moyenne plus de vingt traitements chimiques est-elle intéressante pour la santé ?

Manger bio c’est faire le choix d’une alimentation de qualité qui préserve l’environnement et la santé des producteurs et des consommateurs.(Source : bioetlocalcestlideal.org)

Qu’est ce qu’un circuit court ?

Un mode de commercialisation des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire entre le producteur et le consommateur.

Des bénéfices prouvés scientifiquement

Les chercheurs de l’Inserm ont établis une association positive entre exposition professionnelle à des pesticides et certaines pathologies chez l’adulte:

la maladie de Parkinson, le cancer de la prostate,… De plus, la maladie de Parkinson ainsi que celle d’Alzheimer sont reconnues maladies professionnelles pour les agriculteurs du fait de leur exposition aux pesticides.

Les expositions aux pesticides intervenant au cours de la période prénatale et périnatale ainsi que de la petite enfance semblent être particulièrement à risque pour le développement de l’enfant. (juin 2013)

Notez ce post

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *