Pourriture apicale : l’identifier, la traiter et la prévenir

Pourriture apicale : l’identifier, la traiter et la prévenir
cecile du blog bede asso

Cecile – Rédactrice pour le blog

Voila 3 années que j’ai décidé de mettre mon énergie pour la protection de la planète. J’ai rejoins l’équipe de bede-asso.org afin de partager des conseils et astuces sur divers sujets de société. N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou à m’adresser un mail afin d’échanger ensemble. 

 
Sommaire de l'article

C’est à nouveau cette période de l’année, celle que nous attendions tous – la période de la récolte des tomates. Après une longue saison à vous occuper et à vous assurer que vos tomates ne succombent pas à l’un des nombreux problèmes possibles, vous pouvez enfin profiter des fruits.

Alors, que se passe-t-il lorsque vous retournez l’un de ces délicieux fruits lors de la cueillette pour trouver une tache pourrie et coriace à la base ?

Vous avez affaire à la pourriture apicale.

Ce problème commun peut être pénible pour les nouveaux jardiniers de tomates, mais c’est un problème relativement facile à résoudre et à prévenir. Découvrons comment.

Qu’est-ce que la pourriture apicale?

La pourriture apicale est un trouble physiologique qui affecte les tomates et un large éventail d’autres fruits. Il n’est pas causé par une maladie ou un ravageur commun du jardin. Elle est plutôt liée aux conditions à l’intérieur de la plante et du fruit qui causent des dommages.

Les dommages causés par la pourriture apicale sur les tomates sont faciles à repérer, apparaissant normalement lorsque les fruits sont à mi-chemin de leur développement. Des taches brunes enfoncées et imbibées d’eau se développent à la base du fruit et s’étendent lentement avec le temps, couvrant finalement environ un tiers à la moitié du fruit entier.

Finalement, ces points faibles commencent à durcir, virant au noir et développant une texture rugueuse et coriace. Le haut du fruit apparaîtra complètement normal et restera attaché à la plante, avec le bas un contraste saisissant.

Qu’est-ce qui cause la pourriture apicale?

Bien que certains regardent les dommages aux fruits et pensent immédiatement que la pourriture apicale est une maladie, elle n’est causée par aucun agent pathogène du jardin. Le problème se produit en fait dans le fruit lui-même et est essentiellement le signe d’une carence en calcium.

Les tomates ont besoin d’un large éventail de nutriments pour bien pousser. L’azote, le phosphore et le potassium sont les principaux (appelés macronutriments). Mais il existe également divers éléments secondaires et micronutriments qui contribuent tous à la santé globale des plantes.

L’un des nutriments secondaires les plus importants est le calcium. Pendant la saison de croissance, les tomates ont besoin de beaucoup de calcium pour développer des fruits. Lorsqu’ils manquent de ce nutriment essentiel, les fonctions des fruits sont altérées, ce qui entraîne des taches de pourriture qui apparaissent à la base.

Pour être technique, cette déficience est liée au fonctionnement des cellules. Le manque de calcium affecte la membrane cellulaire du fruit de la tomate – la partie qui contient tous les éléments importants à l’intérieur de la cellule – les faisant gonfler. Ce gonflement endommage les cellules et par la suite les tissus au fond du fruit.

Le manque de calcium dans le sol est-il à blâmer ?

Lorsque les jardiniers entendent parler d’une carence en calcium, ils peuvent supposer que la pourriture apicale n’est qu’un problème de sol, en appliquant de l’engrais comme solution. Bien que cela soit certainement possible, ce n’est pas la cause la plus fréquente. La plupart des sols ont plus qu’assez de calcium pour soutenir les plants de tomates sans aucun complément supplémentaire.

Alors, qu’est-ce qui cause le problème? Le coupable le plus probable est un arrosage incorrect.

Les nutriments sont absorbés par les plantes à travers l’eau. Lorsqu’ils ne reçoivent pas d’eau pendant un certain temps ou ne sont pas arrosés régulièrement tout au long de la saison, ce calcium n’atteint pas les fruits là où il est nécessaire, ce qui entraîne la pourriture.

Il existe un certain nombre d’autres raisons pour lesquelles vos tomates peuvent ne pas absorber le calcium disponible dans le sol :

  • Utilisation incorrecte d’engrais : Un déséquilibre de certains nutriments, comme un excès d’azote ou de magnésium, empêche les plants de tomates d’absorber suffisamment de calcium.
  • Températures froides : Les tomates aiment le temps chaud et absorbent moins de nutriments lorsqu’il fait froid.
  • pH du sol incorrect : Le pH du sol affecte l’absorption de certains nutriments, dont le calcium.
  • Trop de sels : L’utilisation excessive d’engrais ou l’arrosage avec une eau de mauvaise qualité entraîne une accumulation de sels dans le sol, endommageant les racines et limitant l’absorption des nutriments.
  • Concurrence: Lorsque les tomates sont plantées trop près les unes des autres ou trop près de cultures similaires, elles épuisent l’humidité et les nutriments beaucoup plus rapidement, ce qui entraîne une carence.
  • Dégâts aux racines : Les dommages causés au système racinaire étendu par les outils de jardinage ou l’arrachage des plantes voisines limiteront l’absorption de calcium.

Comment traiter et prévenir la pourriture apicale

Il existe un certain nombre de hacks suggérés pour résoudre la pourriture apicale, des coquilles d’œufs aux pulvérisations foliaires. Mais, la seule façon de vraiment traiter la pourriture apicale et de l’empêcher de se produire pour le reste de la saison est d’identifier la cause profonde et de corriger les conditions.

Arrosez régulièrement

Comme un arrosage incorrect est la cause la plus fréquente de pourriture apicale, le faire correctement est un élément essentiel du traitement et de la prévention.

Essayez de garder le sol constamment humide tout au long de la saison, en ajustant le temps entre les arrosages en fonction des conditions environnementales. Plantez dans un sol bien drainé pour tenir compte des périodes de précipitations excessives. Arrosez toujours plus souvent lorsque les températures sont élevées.

N’arrosez jamais lorsque la couche supérieure du sol est encore humide. Cela provoque un engorgement qui empêche également les racines d’aspirer l’humidité. Arrosez à nouveau lorsque la couche supérieure est juste sèche pour fournir le minimum requis d’un pouce par semaine.

Testez votre sol

Si vous êtes certain d’avoir arrosé régulièrement et que le sous-arrosage ou l’excès d’eau n’en sont pas la cause, il est temps d’effectuer une analyse de sol. Bien que cette étape semble fastidieuse, elle permettra d’identifier le problème exact, ce qui facilitera grandement la résolution du problème.

Si une carence en calcium ou un déséquilibre nutritif est le problème, résolvez-le avec une application d’engrais liquide jusqu’à ce que les niveaux soient à nouveau équilibrés en fonction des besoins de votre plant de tomate. Si le pH est le problème, ajustez en utilisant du soufre ou de la chaux jusqu’à ce qu’il soit légèrement acide, autour de 6,5 sur l’échelle de pH.

Cela peut prendre un certain temps pour que le problème se résolve après l’application de votre correctif (surtout s’il est lié au pH), mais vos fruits devraient s’améliorer avec le temps ou au cours de la saison suivante.

Adoptez une routine de fertilisation cohérente

Une fois que vous avez résolu les problèmes de nutriments, il est important d’éviter qu’ils ne se reproduisent à l’avenir en adoptant une routine de fertilisation cohérente.

Les plants de tomates bénéficient d’applications d’engrais à quelques reprises au cours de la saison pour une croissance optimale. Ceci est particulièrement utile lors de la plantation de plusieurs plants de tomates à la fois ou lors de la plantation dans un sol de mauvaise qualité.

Suivez ce guide complet pour fertiliser vos plantes afin de vous assurer qu’elles obtiennent les bons nutriments au bon moment chaque année.

Protégez les plantes par temps extrême

Les changements de température ont un impact majeur sur l’absorption d’eau et de nutriments dans vos plants de tomates. Limiter ces changements et maintenir des conditions aussi constantes que possible permettra à vos tomates de fonctionner de la même manière tout au long de la saison, évitant ainsi les problèmes potentiels de pourriture apicale.

Lors de brusques baisses de température, utilisez des couvertures pour garder vos tomates au chaud. Paillez également autour de la base du sol pour garder les racines isolées. Lorsque les températures augmentent excessivement, apportez un peu de soulagement dans l’après-midi avec une toile d’ombrage et de l’eau plus souvent pour garder le sol constamment humide.

Variétés résistantes à la croissance

Enfin, si aucun de ces traitements et conseils préventifs ne résout le problème, vous voudrez peut-être envisager de planter des variétés résistantes la saison prochaine.

Une étude de l’Université de l’Illinois a identifié les types à essayer :

  • Célébrité
  • Paquet frais
  • Étoile de jais
  • Manapa
  • Fierté de la montagne
  • Pik Rouge
  • Ensoleillé
  • L’hiver

Et de quoi rester loin :

  • Grand garçon
  • Château Roi
  • Fantastique
  • Indépendance
  • Supersonique
  • Surprendre
  • Gros mensonge
  • Wonder Boy

La pourriture apicale est frustrante, mais ce n’est pas non plus la fin du monde. Avec quelques corrections dans les soins, vos fruits ultérieurs devraient être aussi ronds et juteux que vous l’espériez. Et si vous n’êtes pas rebuté par la couleur, vous pouvez toujours couper les parties affectées des fruits et manger les restes de toute façon.

Notez ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles similaire à: Pourriture apicale : l’identifier, la traiter et la prévenir
Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Nous avons tous vu les photos sur Instagram du Monstera Deliciosa follement énorme qui semble envahir une pièce. Bien que…
Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Le Monstera Deliciosa est une plante d’intérieur tendance et populaire en ce moment, et il est facile de voir pourquoi.…
Les plus grandes sources de pollution environnementales

Les plus grandes sources de pollution environnementales

La pollution liée à l’activité humaine est l’un des principaux enjeux de ces dernières années. Nos dirigeants et les différentes…

Êtes vous un gros pollueur ?

Calculez votre emprunte écologique

Répondez au 15 questions pour connaitre votre pourcentage écologique.

Résultat immédiat et sans inscription