PROFESSIONNALISATION DES GRIMPEURS DE PALMIERS DATTIERS
(Algérie)

Pourquoi un Programme de professionnalisation des grimpeurs de palmiers dattiers ?

La palmeraie algérienne et ses 18 millions de palmiers auraient besoin d’environ 100 000 travailleurs pour effectuer les travaux au sol et surtout en hauteur. Ce manque de travailleurs qualifiés provoque des pertes économiques considérables et entrave la politique phœnicicole du pays. L’abandon de milliers de palmiers entraîne la perte d’un patrimoine de biodiversité évalué à près de 1000 variétés de dattiers.

Ce métier dangereux, sans cadre juridique approprié, confiné dans l’économie informelle, équipé d’un outillage archaïque, et quasiment exclu de la formation professionnelle, a besoin d’être revivifié.

Bases méthodologiques  du Programme de professionnalisation des grimpeurs de palmiers dattiers (PGP)

Le fondement du PGP est l’inclusion.

Il émane de recommandations formulées par de nombreux acteurs de la filière dattes réunis dans un atelier de travail en avril 2017 à Touggourt.
Le PGP organise des cadres participatifs et collaboratifs entre les acteurs locaux impliqués dans la production dattière :

  • travailleurs du palmier sans terres, salariés ou indépendants ;
  • propriétaires de palmeraies ;
  • — organisations de la société civile ;
  • — chambres d’agriculture ;
  • — représentations institutionnelles locales (stations de recherche, centres de formation, services agricoles, collectivités locales…).

Wilayates (régions) pilotes

  • Adrar d’où proviennent de nombreux grimpeurs employés dans les oasis du Nord ;
  • El Oued, où la phœniciculture est fortement affectée par la concurrence pour la main d’œuvre exercée par le maraichage ;
  • Ouargla, en situation intermédiaire entre les 2 wilayates précédentes.

Principales actions et résultats attendus

1 – Professionnaliser par la reconnaissance juridique

Le métier de travailleur du palmier, notamment lorsqu’il est exercé à titre indépendant, a besoin d’une reconnaissance juridique, qui ouvre le droit à la couverture sociale, dans des conditions adaptées à la réalité.

  • Enquête socio-économique sur le travail dans la palmeraie réalisée dans les 3 wilayates (Adrar, El Oued, Ouargla) ;
  • Étude de l’offre juridique actuelle

Un projet d’encadrement juridique. Une proposition de loi est élaborée dans un cadre participatif.