Tuteurer ou mettre en cage des plants de tomates – Quel est le meilleur?

Tuteurer ou mettre en cage des plants de tomates – Quel est le meilleur?
cecile du blog bede asso

Cecile – Rédactrice pour le blog

Voila 3 années que j’ai décidé de mettre mon énergie pour la protection de la planète. J’ai rejoins l’équipe de bede-asso.org afin de partager des conseils et astuces sur divers sujets de société. N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou à m’adresser un mail afin d’échanger ensemble. 

 
Sommaire de l'article

Comme les humains, les plants de tomates ont besoin d’un peu de soutien pour donner le meilleur d’eux-mêmes. C’est-à-dire un soutien physique, pas un soutien émotionnel (bien que cela ne puisse pas faire de mal).

Il existe plusieurs façons de soutenir vos plants de tomates pendant leur croissance.

Deux des méthodes les plus populaires sont le piquetage et la mise en cage. Les deux méthodes ont des défenseurs passionnés qui ne jurent que par leurs méthodes, mais laquelle est vraiment la meilleure ?

Qu’est-ce que le jalonnement et la mise en cage ?

Avant de décider quelle méthode est la meilleure, commençons par quelles sont ces méthodes et ce qu’elles impliquent.

Les noms sont relativement explicites. Le jalonnement consiste à attacher les tiges de la tomate à un tuteur à côté du milieu de la plante. Les piquets sont généralement fabriqués à partir de bois, de bambou, de plastique ou de métal.

Les cages à tomates entourent toute la plante et les côtés soutiennent les tiges à mesure qu’elles poussent. Les cages sont généralement fabriquées en métal ou en bois très résistant pour supporter le poids de toute la plante fruitière sans tomber. La cage doit être suffisamment haute pour supporter la plante tout au long de sa croissance. La taille variera en fonction de la variété choisie.

5 raisons de soutenir vos tomates

Il y a quelques tâches de jardinage qui prennent du temps que nous préférerions ne pas avoir à faire – soutenir les tomates en fait partie. Cela peut prendre du temps et du travail acharné, mais c’est une pratique importante pour la santé de vos tomates.

Soutenir vos plantes offre une gamme d’avantages :

1. Prévenir les nuisibles

Le fait de soulever vos plantes du sol éloigne les feuilles et les fruits du sol et des parasites qui vivent au sol. Cela n’empêchera pas complètement les parasites, mais cela rendra les plantes moins accessibles à certains.

2. Maladies limitantes

Les plants de tomates laissés à s’étaler sur le sol sont en contact avec le sol, ce qui augmente les risques de maladies transmises par le sol. Après l’arrosage, la plante sera également assise dans l’eau au-dessus du sol, ce qui augmentera la probabilité de pourriture ou de moisissure.

3. Simplifier l’entretien des plantes

Lorsque les plants de tomates sont soutenus, ils sont beaucoup plus faciles d’accès, ce qui simplifie les tâches telles que la taille, la récolte ou l’élimination des parasites.

4. Réduction de la concurrence

Les plants de tomates bien soutenus ont plus d’espace pour pousser. Si deux plantes ou plus poussent sur le sol, elles peuvent s’étaler et se mélanger les unes aux autres, rivalisant pour la lumière et l’eau.

5. Prévenir les dommages

La raison la plus importante de soutenir vos tomates est que certaines plantes ne peuvent pas subvenir à leurs besoins. Les variétés de tomates peuvent atteindre plusieurs pieds de haut et peuvent tomber ou se casser sous le poids des fruits de la tomate.

Alors que la plupart des plants de tomates bénéficient d’un certain type de soutien, il existe quelques variétés qui peuvent se tenir debout par elles-mêmes.

Plants de tomates indéterminés vs déterminés

Les tomates peuvent être divisées en variétés déterminées et indéterminées. Les tomates déterminées poussent à une hauteur définie et les fruits mûrissent en même temps, tandis que les variétés indéterminées continuent de pousser tout au long de la saison, atteignant potentiellement plus de 10 pieds de haut.

Certaines variétés déterminées ne poussent pas très haut et peuvent généralement se suffire à elles-mêmes – généralement les variétés « patio » ou « naines ». Cependant, la plupart des variétés de tomates, qu’elles soient à durée déterminée ou indéterminée, auront besoin et bénéficieront d’un soutien.

Alors, quelle méthode d’accompagnement choisir ?

Jalonnement ou mise en cage : quelle méthode est la meilleure ?

Même si cela peut être insatisfaisant, la réponse n’est pas simple. Le jalonnement et la mise en cage sont chacun meilleurs dans des situations différentes. Tout dépend des variétés de tomates que vous choisissez, de l’espace dont vous disposez, de votre budget et d’une foule d’autres facteurs.

Examinez les avantages et les inconvénients de chaque méthode pour décider laquelle convient le mieux à votre situation :

Avantages du jalonnement

  • Simplicité: Le jalonnement est l’une des méthodes de support les plus simples et les plus rapides à mettre en œuvre. Placez le tuteur à côté de la plante et attachez-y la tige au fur et à mesure de sa croissance.
  • Espace: Les plants de tomates tuteurés poussent debout avec moins de ramification vers l’extérieur, ce qui permet d’économiser de l’espace et de laisser de la place pour plus de plants de tomates.
  • Taille: Les plants de tomates tuteurés sont plus faciles à tailler. La taille permet à la plante de diriger plus d’énergie vers la production de fruits, ce qui se traduit par une récolte plus précoce et des tomates plus grosses.
  • Lumière et air : Comme les feuilles ne se ramifient pas autant, les plants de tomates tuteurés reçoivent généralement plus de lumière. Il y a aussi plus de circulation d’air autour de la plante, ce qui réduit les problèmes de ravageurs et de maladies.
  • Facilité d’accés: La récolte des plants de tomates tuteurés est beaucoup plus simple que celle des plants en cage.

Inconvénients du jalonnement

  • Dégâts: Les plantes plus lourdes sont difficiles à attacher aux tuteurs – trop lâches et la plante tombera, trop serrées et la tige subira des dommages.
  • Temps: Bien qu’il soit plus rapide à mettre en œuvre au départ, le dressage et l’attachement des tiges au fur et à mesure que la plante grandit prend globalement plus de temps.
  • Insolation : Moins de couverture foliaire expose toutes les parties de la plante au soleil, ce qui peut entraîner des problèmes d’insolation.
  • Eau: Une plus grande lumière du soleil et la circulation de l’air assèchent le sol plus rapidement, de sorte que les plantes devront être arrosées plus souvent.
  • Taille: Un pour et un contre – bien que la taille soit bonne pour la plante, elle peut réduire le rendement global et prendre du temps. Lorsque les plants de tomates sont tuteurés, ils doivent être taillés souvent pour garder la plante bien rangée et hors du sol.

Avantages de la mise en cage

  • Un gain de temps: Les plants de tomates en cage nécessitent moins d’entretien. Une fois la cage en place, elle continuera à soutenir les tiges et la plante nécessitera peu ou pas de taille pour maintenir les branches latérales hors du sol.
  • Couverture de feuille : La densité des feuilles protège les fruits de l’insolation et protège le sol de la lumière du soleil, aidant à retenir l’humidité.
  • Réutilisabilité : Les piquets sont souvent fabriqués à partir de bois ou de bambou qui se dégrade plus rapidement que le fil métallique utilisé pour fabriquer des cages à tomates. Ils peuvent être réutilisés saison après saison avant de devoir être remplacés.

Inconvénients de la mise en cage

  • Taille: Les plants de tomates peuvent devenir trop grands pour leurs cages, devenant soit trop grands, soit trop lourds pour que la cage puisse supporter la plante. Si la plante dépasse la cage, elle peut tomber, renversant et déracinant potentiellement la plante.
  • Espace: Les cages larges prennent beaucoup plus de place que les piquets de tomates.
  • Récolte: Il peut être difficile de dire quand les fruits sont prêts à être récoltés. Il est également plus difficile d’accéder au centre de la cage pour récupérer les tomates mûres.
  • Ravageurs : Certaines parties du plant de tomate ne sont pas facilement accessibles. Cela rend difficile l’élimination manuelle des parasites ou l’application de produits antiparasitaires dans les zones touchées.
  • Coût: Les cages à tomates robustes ont tendance à être plus coûteuses que les piquets, mais elles durent plusieurs années et peuvent être considérées comme un investissement ponctuel.

Votre choix entre le piquetage et la mise en cage dépendra de votre situation. Vous n’aimez pas tailler ? Optez pour la mise en cage. Vous n’avez pas beaucoup d’espace ? Choisissez le jalonnement. Peu importe ce que vous choisissez, vos plantes auront bien plus de chances de réussir que si elles poussaient sans support.

Comment tuteurer les tomates

Si vous avez décidé de planter vos tomates, commencez par un tuteur adapté à la hauteur potentielle de votre plante (plus un peu d’espace supplémentaire pour la section creusée dans le sol). Utilisez un piquet avec une texture rugueuse pour vous assurer que les liens ne glissent pas.

Enfoncez le tuteur dans le sol immédiatement après la plantation pour éviter de déranger les racines plus tard. Laissez environ un pied dans le sol pour plus de stabilité et gardez le pieu à quelques centimètres de la base de la plante.

Au fur et à mesure que la tige pousse, attachez-la au piquet à l’aide de fil de jardinage (fil enduit pour protéger la tige des dommages). Le tissu et la ficelle fonctionnent bien aussi. Assurez-vous que les attaches ne sont pas trop serrées car elles peuvent couper la tige et l’endommager. Taillez toutes les branches latérales indésirables et continuez à attacher la plante au tuteur jusqu’à ce qu’elle soit complètement développée.

Comment mettre des tomates en cage

L’installation d’une cage à tomates est un processus similaire à l’installation d’un piquet. Choisissez une cage de la bonne taille, en laissant suffisamment d’espace pour que la plante adulte atteigne le sommet. Les trous doivent être suffisamment grands pour y passer la main et les matériaux doivent être suffisamment solides pour maintenir la plante debout. Si aucune cage robuste n’est disponible, vous pouvez fabriquer la vôtre en utilisant du fil d’armature pour béton.

Après la plantation, alors que le sol est humide, enfoncez la cage dans le sol autour de la plante, en gardant le semis au centre de la cage. Compactez le sol autour de la cage pour la mettre en place. Il ne doit pas bouger sous l’effet de la pression – il doit supporter le poids de la plante adulte.

Tirez les tiges à travers le fil au fur et à mesure que la plante grandit. Si la plante commence à devenir trop grande pour la cage, vous pouvez ajouter une extension pour soutenir davantage la plante.

Placez simplement vos mains à travers les interstices de la cage pour tailler ou récolter les tomates.


Il ne fait aucun doute que vos tomates bénéficieront d’un soutien supplémentaire. Quelle que soit la méthode que vous choisissez – qu’il s’agisse du tuteurage et de la mise en cage populaires, ou de l’une des autres options – vous obtiendrez un rendement plus élevé et des plants de tomates plus sains dans l’ensemble. Cela vaut certainement l’effort supplémentaire.

Notez ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les articles similaire à: Tuteurer ou mettre en cage des plants de tomates – Quel est le meilleur?
Pratiquez le pique-nique écologique !

Pratiquez le pique-nique écologique !

Il n’est pas rare de retrouver des déchets sur le lieu où un pique-nique a été organisé. Pourtant, nous sommes…
Cinq gestes pour contribuer à un meilleur environnement

Cinq gestes pour contribuer à un meilleur environnement

Nous sommes assaillis d’informations alarmantes tous les jours : la planète va mal et les ressources s’amenuisent. Si de nombreux…
Le Monstera Deliciosa peut-il vraiment purifier l'air de votre maison et de votre bureau ?

Le Monstera Deliciosa peut-il vraiment purifier l'air de votre maison et de votre bureau ?

Le Monstera Deliciosa fait partie des plantes d’intérieur les plus en vogue, et il est facile de comprendre pourquoi. Elles…

Êtes vous un gros pollueur ?

Calculez votre emprunte écologique

Répondez au 15 questions pour connaitre votre pourcentage écologique.

Résultat immédiat et sans inscription