Une plante-serpent peut-elle survivre à l’hiver ? Ce qu’il faut attendre de la vôtre cette année

Une plante-serpent peut-elle survivre à l’hiver ? Ce qu’il faut attendre de la vôtre cette année
cecile du blog bede asso

Cecile – Rédactrice pour le blog

Voila 3 années que j’ai décidé de mettre mon énergie pour la protection de la planète. J’ai rejoins l’équipe de bede-asso.org afin de partager des conseils et astuces sur divers sujets de société. N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou à m’adresser un mail afin d’échanger ensemble. 

 
Sommaire de l'article

Une note sur les noms : Dans les milieux scientifiques, les plantes serpentines sont maintenant considérées comme faisant partie du genre Dracaena, et le nom Sansevieria a été retiré. Cependant, de nombreuses personnes connaissent encore ces plantes sous leur ancien nom, et nous les appellerons donc parfois Sansevierias. Nous avons un article sur le sujet ici.

Les plantes serpentines sont des plantes succulentes résistantes qui peuvent supporter une faible lumière, une faible humidité et de longues périodes sans eau. Mais qu’en est-il de l’hiver ? Une plante qui a évolué dans le désert équatorial peut-elle survivre à des mois de froid et d’obscurité ? Nous allons voir ce que vous pouvez faire pour que votre plante serpent traverse l’hiver en bonne santé.

Les plantes serpent peuvent tolérer des températures aussi basses que 55 degrés, donc la vôtre devrait être en bonne santé si vous chauffez votre maison et ne la gardez pas sur le rebord d’une fenêtre alors qu’il fait froid dehors. Surtout, évitez de trop arroser. La pourriture des racines est l’un des plus grands dangers pour les plantes serpentines, et le risque augmente lorsqu’il n’y a pas beaucoup de chaleur ou de lumière du soleil.

Si vous faites une erreur et que votre plante serpent est exposée au froid, son feuillage commencera à se recroqueviller, en particulier les feuilles extérieures. Des dommages plus graves causés par le gel rendront les feuilles pâteuses, jaunes ou blanches. Déplacez votre plante dans un endroit où la température est plus clémente et enlevez les feuilles sérieusement endommagées. Tant que les dégâts n’ont pas été trop importants, votre plante serpent devrait se rétablir complètement. Mais nous y reviendrons plus tard.


Les plantes serpent peuvent-elles tolérer le froid ?

Les Sansevierias ont évolué dans les régions chaudes et arides du Nigéria et du Congo, on pourrait donc s’attendre à ce qu’elles paniquent au premier signe de froid. En réalité, elles peuvent supporter des températures aussi basses que 55 degrés Fahrenheit sans broncher.

En dessous de ce niveau, les choses deviennent un peu plus délicates et les feuilles qui se recroquevillent sont le premier signe de problème. C’est la tentative de votre plante de s’isoler en réduisant la surface des feuilles exposées à l’air froid. À des températures proches du point de congélation, les tissus de la plante commencent à mourir. Cela se traduit par des cicatrices brunes, des taches jaunes ou blanches et une texture molle et molle.

Ces symptômes plus graves ne sont pas nécessairement un arrêt de mort pour la plante. Les dommages subis par les feuilles ne disparaîtront pas, mais tant que les racines sont en bon état, votre plante serpent finira par se rétablir.


Une plante-serpent peut-elle survivre à l’extérieur en hiver ?

Comme vous l’avez peut-être deviné à partir de ce dernier commentaire sur les racines, même les rhizomes épais que les Sansevierias utilisent pour se développer sous terre ne peuvent pas résister à des températures inférieures à 32 degrés Fahrenheit. Vous ne devriez pas laisser les plantes serpentines dehors en hiver, du moins pas si vous vivez dans un endroit où le sol gèle solidement.

Votre plante serpent se portera probablement bien sur votre balcon pendant les mois les plus chauds, mais vous devrez la rentrer à l’intérieur à l’automne. Si vous cultivez cette plante dans votre jardin, une couverture en rangs pourrait l’isoler suffisamment pour qu’elle survive à l’hiver. Mais nous ne parierions pas la vie de notre Sansevieria là-dessus.


Comment prendre soin d’une plante serpent en hiver

Une plante serpent d’intérieur n’est pas en danger de mort à cause du climat hivernal. Cependant, il y a quelques dangers à surveiller lorsqu’il fait froid et sombre dehors.

Le premier et le plus grave est l’arrosage excessif. Un sol humide est la plus grande faille dans l’armure de cette plante d’intérieur rustique. Un pot gorgé d’eau accélère la reproduction des microbes du sol, ce qui peut entraîner la pourriture des racines. Et comme les plantes-serpents n’absorbent pas l’humidité très rapidement, il est facile de les arroser accidentellement trop souvent.

Ce danger s’aggrave pendant l’hiver. Le manque de lumière du soleil fait que votre Sansevieria ralentit ou arrête sa croissance, ce qui signifie qu’elle boit encore moins d’eau que d’habitude. N’arrosez donc votre plante serpent que si les deux ou trois pouces supérieurs du sol sont complètement secs. Si vous vérifiez le pot et que vous n’êtes pas sûr qu’il soit assez sec pour être arrosé, ne le faites pas.

Ne fertilisez pas non plus votre plante serpent en hiver. Quand elle ne pousse pas, elle ne touchera pas aux engrais que vous lui donnez. Ces savoureux ions minéraux ne feront que s’accumuler dans le sol, et lorsqu’ils atteignent des concentrations élevées, ils peuvent endommager les racines de votre Sansevieria.

Notez que ceci ne s’applique qu’aux engrais liquides ou granulaires à action rapide. Si vous avez mélangé quelques granulés nutritifs à libération lente dans le sol plus tôt dans l’année, ce ne sera pas un problème pendant l’hiver. Cela dit, vous devriez attendre le printemps pour ajouter davantage de ce type d’engrais.

Contrairement à certaines plantes d’intérieur, comme l’incroyablement capricieuse Calathea, les plantes d’intérieur sont très résistantes. Les plantes serpentines n’ont pas besoin d’une tonne d’humidité, donc l’air sec de l’hiver n’est généralement pas un problème. Néanmoins, il n’y a pas de mal à ajouter un petit humidificateur ou un bac à cailloux si vous constatez que le taux d’humidité de l’air descend en dessous de 40 %.

Enfin, n’oubliez pas de garder votre plante serpent loin des sources potentielles de chaleur ou de froid inhabituel. Les fenêtres, les cheminées, les portes pleines de courants d’air et les bouches de chauffage sont les dangers les plus courants. Un bref souffle d’air chaud ou glacial peut toujours choquer votre plante et tuer une partie de son feuillage.


Sauver une plante serpent des dommages causés par le froid

Que devez-vous faire si vous avez accidentellement laissé votre plante-serpent geler ? L’étape suivante dépend de la gravité des dégâts.

Si vous prenez le problème à temps et que le seul impact est quelques feuilles frisées, votre plante devrait s’en sortir tant que vous la ramenez à une température confortable.

Vous pourriez être tenté d’emmitoufler votre Sansevieria frileuse près du feu avec une tasse de cacao. Résistez à cette envie – passer du trop froid au trop chaud n’aidera pas votre plante serpent. Placez-la simplement dans un endroit où la température est agréable et stable, entre 60 et 85 degrés Fahrenheit.

Un choc froid sévère fera blanchir le feuillage en jaune ou blanc pâle et le rendra mou. Vous devrez couper ces feuilles mourantes avant que la pourriture ne s’étende au système racinaire.

Vous pouvez utiliser une paire de sécateurs ou un couteau dentelé, selon l’épaisseur des feuilles. Avant d’entailler votre plante, désinfectez votre outil de coupe avec de l’alcool à friction ou une solution d’eau de Javel à 10 %. Il est généralement préférable de couper aussi près du sol que possible, à la fois pour des raisons esthétiques et pour être sûr d’enlever tous les tissus pourris.

Tant que vous évitez que les dégâts n’atteignent les racines, votre plante Serpent devrait retrouver sa forme en un mois environ. Ses feuilles recourbées se redresseront et, à l’arrivée du printemps, le système racinaire devrait recommencer à produire de nouvelles pousses.


Enracinement de boutures de feuilles de plantes serpent

Si vous avez dû couper certaines des feuilles de votre Plante Serpent à cause du gel, vous pouvez en profiter pour multiplier votre plante. Comme de nombreuses plantes succulentes, votre Sansevieria peut se régénérer à partir de boutures de feuilles. Si l’une des feuilles que vous avez enlevées comporte au moins quelques centimètres de tissus sains, vous pouvez en faire de toutes nouvelles plantes.

L’hiver n’est pas la période de l’année idéale pour faire cela, mais bon, vous coupez les feuilles de toute façon – qu’avez-vous à perdre ?

Trouvez un petit pot (ou plusieurs pots, selon le nombre de boutures que vous plantez) avec un trou de drainage. Remplissez-le aux ⅔ de sa hauteur avec de la terre grossière et rocheuse. Nous vous recommandons de combiner 50 % de perlite, 25 % de coco de mer et 25 % de mélange de rempotage pour violettes africaines. Ensuite, coupez les parties saines des feuilles en boutures d’environ 2 pouces de long. Désinfectez vos lames comme décrit ci-dessus.

Placez les boutures directement dans le pot. C’est souvent une bonne idée d’en placer quelques-unes dans chaque pot, car elles ne prendront pas toutes racine. N’oubliez pas quelle extrémité de chaque bouture était la plus basse sur la plante d’origine – les bouts doivent rester orientés vers le bas !

Attendez 3 jours avant de donner de l’eau à vos boutures. Ensuite, cultivez-les comme vous le feriez avec n’importe quelle autre plante serpent.


Pensées finales

Les plantes serpent ne peuvent pas survivre longtemps au froid, mais si vous les gardez à l’intérieur, elles devraient passer l’hiver sans problème. La clé est de les maintenir dans des conditions stables – n’arrosez pas beaucoup, ne fertilisez pas du tout et ne laissez pas leur température fluctuer de façon excessive. Évitez les dangers que nous avons décrits ci-dessus et votre plante serpent restera confortable et satisfaite même si la neige s’accumule dehors.

Notez ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles similaire à: Une plante-serpent peut-elle survivre à l’hiver ? Ce qu’il faut attendre de la vôtre cette année
Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Nous avons tous vu les photos sur Instagram du Monstera Deliciosa follement énorme qui semble envahir une pièce. Bien que…
Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Le Monstera Deliciosa est une plante d’intérieur tendance et populaire en ce moment, et il est facile de voir pourquoi.…
Les plus grandes sources de pollution environnementales

Les plus grandes sources de pollution environnementales

La pollution liée à l’activité humaine est l’un des principaux enjeux de ces dernières années. Nos dirigeants et les différentes…

Êtes vous un gros pollueur ?

Calculez votre emprunte écologique

Répondez au 15 questions pour connaitre votre pourcentage écologique.

Résultat immédiat et sans inscription