5 raisons de passer à l’alimentation bio


aliment bio

À l’heure actuelle, les produits bio envahissent les grandes surfaces. Et tandis que les professionnels de la santé sont sur le point de vanter les intérêts du bio, certains se demandent s’il ne s’agit que d’un simple argument marketing. Pour vous éclaircir, des explications semblent nécessaires. Autrement dit, pour vous aider à décider ou non de manger bio, voici 5 raisons pour lesquelles il faut passer à une alimentation bio.

Les spécificités des produits bio

Plusieurs règlements européens encadrent la production biologique. Elle répond en effet à un cahier de charge précis et l’utilisation d’un logo « Eurofeuille » ne peut être accordée qu’après la validation d’un organisme certificateur. Mais une fois que le produit a été validé, les producteurs peuvent utiliser ou ajouter le logo « AB » qui fait partie des signes de qualité garantis par l’État.

En pratique, les produits tels que les fruits, les légumes, les céréales et tous les végétaux issus de l’agriculture bio sont donc obtenus sans avoir recours à l’utilisation d’engrais chimiques ni de pesticides, et les semences ou les plants OGM ou Organisme Génétiquement Modifié sont interdits dans la production biologique, sinon le producteur ne pourra pas obtenir la certification.

Par conséquent, pour qu’une agriculture soit certifiée bio, l’agriculteur doit avoir recours à une rotation pluriannuelle des cultures. Et cela en incluant les engrais verts comme les légumineuses, le désherbage manuel, la lutte contre les parasites, mais aussi la lutte biologique (contre les insectes et les oiseaux).

Quant aux animaux de la ferme, ils ne doivent être nourris qu’avec des aliments bio tout en ayant accès à des parcours extérieurs. Le nombre par élevage doit également être limité afin d’éviter la production intensive comme dans l’élevage industriel.

Un atout nutritionnel spécifique

Certains se demandent encore si les aliments ou les produits bio ont des atouts nutritionnels spécifiques. Or des études ont déjà montré la différence entre les apports nutritionnels des aliments bio et ceux des produits de consommation industriels. Les résultats ont démontré que les produits bio contiennent plus de zinc et de magnésium. Mais la différence est plus nette pour les antioxydants, notamment les caroténoïdes, la vitamine C et les polyphénols.

Pour les viandes bio, elles apportent davantage d’acides gras et d’oméga 3 à notre organisme. Cette spécification est le résultat de l’alimentation des animaux élevés en bio que nous venons de mentionner plus haut. Surtout pour les bovins qui ont un régime alimentaire particulier à base de fourrages et d’herbe.

Pourquoi manger bio ? Les avantages

Manger bio ne permet pas seulement de rester en bonne santé. Cela a également pour effet de préserver l’environnement.

Manger bio c’est manger sainement

Manger bio nous permet de manger sainement, c’est-à-dire qu’en optant pour une alimentation bio, on choisit plutôt des aliments qui contiennent plus de vitamines et de minéraux par rapport aux produits issus de l’agriculture conventionnelle.

Pratiquement parlant, les produits bio sont beaucoup plus intéressants que les produits obtenus de la production massive. Autrement dit, les viandes sont de meilleure qualité et contiennent plus d’Oméga 3 et d’acide gras insaturé ; les lentilles, le blé, le miel et les œufs contiennent plus de fer que les produits conventionnels et les poivrons, entre autres, contiennent beaucoup plus d’antioxydant tels que la vitamine C, les flavonoïdes ou encore le carotène.

Des plats plus savoureux

Scientifiquement, il est difficile de prouver qu’un aliment a plus de goût qu’un autre. Mais honnêtement, les fruits et légumes issus d’une agriculture bio ne sont récoltés que quand ils sont plus mûrs. Cela leur donne le temps de se concentrer en arôme et donc d’être plus savoureux.

Par ailleurs, dans la production bio, les aliments sont cultivés et grandissent sous le soleil, ils sont arrosés par la rosée matinale et puisent leurs nutriments dans les eaux du sol. Mais dans l’agriculture intensive, on se tourne de plus en plus dans la culture hors-sol et utilise de plus en plus de pesticides.

On évite la consommation de pesticide

En moyenne, les produits bio contiennent moins de nitrate et de résidus de pesticides par rapport aux produits non bio. Selon les études menées par la EFSA, seulement 2% des aliments bio analysés contenaient des traces de pesticides contre 37% de fruits et légumes en provenance de l’agriculture intensive. Sur ces 37%, 3% contenaient une quantité de pesticides supérieure à celle imposée par la loi. Donc en consommant des produits bio, les consommateurs ont moins de risque de trouver des produits néfastes pour leur santé.

Le bio pour protéger l’environnement

L’agriculture bio ne protège pas seulement les consommateurs, mais aussi le sol et l’environnement. En passant par l’agriculture bio, on limite les risques d’érosion. Et la non-utilisation de pesticides et d’engrais chimiques qui ont comme conséquence de tuer le sol et la biodiversité et favorable pour l’écologie. En utilisant ces types de produits, les sols deviennent compacts et sans vie, ce qui va créer de l’érosion à la première averse.

Et grâce au bio qui n’utilise que des matières organiques végétales ou animales, l’agriculteur peut alterner les cultures et ainsi, il pourrait donner au sol les nutriments dont il a besoin.

Moins de dépenses en mangeant bio

Manger bio c’est aussi diminuer vos dépenses. Pour ce faire, voici nos 3 conseils pour éviter de trop dépenser dans votre alimentation. Privilégiez les produits de base comme la farine, le lait, les œufs, etc., et cuisinez maison le plus possible. Autrement dit, évitez de consommer des produits mis en boite ou les aliments industriels.

Deuxièmement, achetez en priorité les produits locaux. C’est-à-dire les produits qui sont vendus directement depuis le champ ou juste après la récolte. Ils sont souvent moins chers et ne parcours pas des milliers de kilomètres avant d’arriver chez vous. Ils conservent donc leur fraicheur.

Enfin, pour les céréales, les fruits et les légumes secs, vous pouvez les acheter en vrac. Cela va vous permettre de minimiser le coût, mais aussi l’impact écologique.

En bref, ces dernières années, l’intérêt pour le bio a largement augmenté et de plus en plus de consommateurs se tournent vers cette mode d’alimentation pour bénéficier des avantages qu’elle offre

Notez ce post

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *