Aide pour une plante ZZ trop arrosée : 5 étapes vers le rétablissement

Aide pour une plante ZZ trop arrosée : 5 étapes vers le rétablissement
cecile du blog bede asso

Cecile – Rédactrice pour le blog

Voila 3 années que j’ai décidé de mettre mon énergie pour la protection de la planète. J’ai rejoins l’équipe de bede-asso.org afin de partager des conseils et astuces sur divers sujets de société. N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou à m’adresser un mail afin d’échanger ensemble. 

 
Sommaire de l'article

Mes plantes ZZ (Zamioculcas Zamiifolias) sont rapidement devenues mes plantes d’intérieur préférées. Elles apportent un feuillage brillant à une pièce sombre, atteignent une hauteur de trois à cinq pieds et demandent très peu d’entretien. Un petit peu d’eau et un peu de lumière suffisent pour qu’un ZZ soit très efficace. Mais si vous êtes comme moi, vous pouvez parfois être un peu trop excité et donner à la plante plus de soins qu’elle n’en a besoin. Si vous êtes dans ce cas, que devez-vous faire ?

Comment sauver une plante ZZ trop arrosée ? Pour sauver les ZZ, il faut d’abord laisser la plante sécher complètement. Une fois qu’elle est sèche, taillez les feuilles et les tiges mourantes et rempotez-la dans un nouveau sol, dans un pot avec un trou de drainage. Si les racines ou les rhizomes ont commencé à pourrir, vous devrez suivre d’autres étapes.

Si vous avez remarqué des tiges ou des feuilles jaunies sur votre plante, ou des tiges tombantes qui ne tiennent plus debout, il y a de fortes chances que vous ayez trop arrosé votre ZZ. Selon l’ampleur des dégâts causés à la structure racinaire de votre plante, vous pourrez peut-être la sauver et l’aider à retrouver sa gloire d’antan. Mais attention, il est possible que votre plante ne se rétablisse pas. Les plantes d’intérieur trop arrosées peuvent pourrir de bas en haut. Lorsque cela se produit, il est peut-être trop tard pour sauver votre ZZ, habituellement indestructible.


Le problème des ZZ trop arrosés

De nombreux nouveaux propriétaires de plantes d’intérieur craignent de tuer leurs plantes en les oubliant ou en ne leur donnant pas tout ce dont elles ont besoin. Le problème, c’est qu’ils surcompensent et finissent par tuer leurs pauvres plantes avec gentillesse.

La plupart des plantes d’intérieur, y compris les ZZ, ont besoin de beaucoup moins d’eau que nous le pensons. En fait, les ZZ ont besoin d’encore moins d’eau que la moyenne des plantes d’intérieur, grâce au réservoir souterrain qu’elles utilisent pour stocker l’eau et les nutriments, mais nous y reviendrons dans une minute.

Lorsque nous donnons trop d’eau à nos plantes d’intérieur adorées, nous les noyons. Je sais que cela semble contradictoire. Les plantes ont besoin d’eau. Les racines sont conçues pour absorber l’eau. Et c’est vrai, mais seulement jusqu’à un certain point.

Lorsque les racines ont trempé dans l’eau pendant une période prolongée, elles deviennent trop saturées et se noient, ce qui signifie qu’elles ne peuvent plus absorber l’oxygène, les nutriments ou, ironiquement, l’eau. Lorsqu’elles ne peuvent pas absorber ce dont elles ont besoin dans le sol, c’est toute la plante qui en souffre, ce qui se traduit par des feuilles et des tiges jaunes ou brunes et finalement des racines et des rhizomes pourris.


Que se passe-t-il sous la surface de votre ZZ ?

Je vois souvent cette question : Les plantes ZZ ont-elles des bulbes ? Si vous avez creusé sous la surface de votre plante, vous avez probablement remarqué une grande structure ressemblant à un bulbe sous le sol. Il ne s’agit pas vraiment de bulbes (si vous voulez connaître les différences entre les racines, les tubercules et les rhizomes, lisez cet article) mais plutôt d’un système de stockage que votre plante utilise pour mettre de côté ce dont elle a besoin pour plus tard, appelé rhizome.

Ces rhizomes font partie de ce qui rend les plantes ZZ si indestructibles. Lorsque les plantes ZZ sont nourries et arrosées selon un calendrier sain, ces rhizomes stockent de la nourriture et de l’eau qui seront lentement libérées à la plante selon ses besoins. Grâce à cette capacité, les plantes ZZ sont extrêmement tolérantes à la sécheresse.

Normalement, ces rhizomes sont durs et blancs, mais ils peuvent devenir mous et bruns lorsqu’ils sont trop arrosés. Pour savoir à quel point le problème d’arrosage excessif est profond, et avant de pouvoir vous dire quelles mesures prendre, vous devez examiner attentivement les racines et les rhizomes de votre ZZ.


Évaluer les dégâts : Quelle est l’ampleur des dégâts ?

Avant de décider de ce qu’il convient de faire pour votre plante trop arrosée, vous devez creuser un peu *pun intended* pour déterminer la gravité du problème. Si vous commencez tout juste à remarquer des feuilles et des tiges tombantes ou jaunissantes, vous avez, espérons-le, pris le problème à temps.

Pour examiner le problème, vous devez d’abord retirer votre plante ZZ de son récipient. Les feuilles et les tiges de votre plante peuvent vous donner un indice sur ce qui se passe sous le sol, mais vous devez le voir par vous-même pour savoir vraiment ce qu’il faut faire.

Plutôt que de tirer sur les tiges de votre ZZ, sortez-la de son pot en la retournant et en la laissant tomber dans votre main. Si votre plante ne bouge pas, essayez de passer un couteau à beurre autour du bord intérieur pour séparer la terre du pot et réessayez.

Une fois que la ZZ est sortie du pot, vérifiez les signes de pourriture dans les racines et les rhizomes. Si vous n’arrivez pas à bien voir, utilisez vos doigts ou rincez doucement la base de la plante sous l’eau pour enlever le plus de terre possible. Examinez ensuite de plus près les racines et les rhizomes pour évaluer les dégâts.

Les racines et les rhizomes sains sont croquants et blancs. Ceux qui ont commencé à pourrir sont bruns, gris et mous. Si vous observez l’un de ces signes de pourriture des racines, les mesures à prendre sont légèrement différentes de celles que je vais énumérer ici. J’ai écrit un autre article décrivant ces mesures. Pour savoir comment sauver un ZZ de la pourriture des racines, cliquez ici.

Si vous ne voyez aucun signe de pourriture des racines, mais que vous constatez que le sol est saturé, poursuivez votre lecture et suivez les étapes suivantes pour assécher votre plante et éviter que cela ne se reproduise à l’avenir.


LIRE NOTRE EBOOK

Gardez votre ZZ heureux avec notre guide

Gardez votre ZZ heureux avec notre guide

ZZ Les plantes sont résistantes. Elles peuvent survivre à toute une série de conditions et ne demandent que peu d’intervention de notre part. Mais si vous voulez que vos ZZ prospèrent, vous devez savoir une chose ou deux sur ce dont elles ont besoin et ce qu’elles aiment. Procurez-vous notre guide de soins de plus de 80 pages et vous serez sur la voie d’une plante d’intérieur très saine.

OBTENEZ VOTRE COPIE MAINTENANT


Séchez complètement la plante avant de l’arroser à nouveau.

Cela peut sembler être une évidence, mais c’est l’étape la plus importante. Si vous ne laissez pas le sol sécher entre les arrosages, vous aurez rapidement un problème de pourriture des racines sur les bras.

Avant d’arroser mes ZZs, j’aime vérifier le sol. Même si les deux premiers pouces du sol sont complètement secs, j’attends encore 2-3 jours avant d’arroser. Dans certains cas, je vérifie le niveau d’humidité avec mon doigt en l’insérant dans le sol et en vérifiant s’il est humide, mais j’ai aussi un humidimètre que j’aime utiliser, surtout pour les plantes qui ont tendance à trop arroser, comme les ZZs.

Si votre plante est extrêmement humide, vous devrez l’aider à sécher. Pour ce faire, retirez délicatement la plante de son récipient et placez-la sur une grille de cuisson. Cela accélérera considérablement le temps nécessaire pour que la terre et la motte de racines s’assèchent. Une fois qu’elle est complètement sèche, vous devez prendre quelques mesures supplémentaires pour éviter que cela ne se reproduise.


Taillez les feuilles et les tiges mortes

Ces feuilles et tiges jaunes ou brunes ne serviront plus à votre plante. En fait, souvent, la matière végétale mourante consomme l’énergie de nos plantes qui pourraient l’utiliser pour démarrer une nouvelle croissance ou se remettre d’un stress, comme un arrosage excessif.

Pour tailler, utilisez un couteau ou des ciseaux propres et aiguisés et enlevez les feuilles à la base, près de la tige et les tiges à la base, près du sol. Parfois, lorsque l’excès d’eau a atteint le rhizome d’une certaine tige, tout le morceau se détache proprement d’un coup sec. Ne forcez pas cependant, si la plante a une bonne prise sur le sol, utilisez simplement votre couteau ou vos ciseaux pour la couper à la base.

Vous devez savoir que la sève contenue dans les tiges d’une plante ZZ peut irriter votre peau. Pour cette raison, vous pouvez envisager de porter des gants lorsque vous taillez votre plante, ou, à tout le moins, de les laver soigneusement après avoir terminé et d’éviter de toucher votre visage et vos yeux. Pour plus d’informations à ce sujet, cliquez ici pour lire un article sur la toxicité de la plante ZZ.


Moins d’eau

Arrosez moins votre plante à l’avenir. Encore une fois, cela semble simple, mais c’est important. N’oubliez pas que votre ZZ a un réservoir souterrain rempli d’eau et de nutriments, elle n’a donc pas besoin d’une tonne d’apports de votre part.

Lorsque le sol est sec, arrosez-le à nouveau, mais pas avant. Utilisez votre doigt pour vérifier l’humidité dans les deux premiers pouces du sol, ou investissez dans un humidimètre pour en être sûr.


Choisir un terreau différent

Lorsqu’il s’agit d’arrosage excessif, la réponse est parfois aussi simple que « arrosez moins », mais d’autres fois, d’autres facteurs entrent en jeu. L’arrosage excessif se produit généralement de l’une des trois façons suivantes : donner trop d’eau à votre plante, choisir le mauvais terreau ou le mauvais pot (ces deux derniers facteurs entraînent un mauvais drainage de votre plante et la maintiennent humide trop longtemps entre les arrosages).

Le meilleur terreau pour les plantes ZZ est celui qui se draine rapidement. Lorsque vous faites votre choix, pensez à utiliser un mélange prémélangé pour les cactus et les plantes succulentes. Ces mélanges sont formulés pour s’écouler rapidement et empêcher les plantes de rester trop longtemps dans l’eau, ce qui en fait d’excellents choix pour les plantes ZZ.

Si vous préférez une méthode plus pratique, mélangez votre terreau ordinaire avec de la perlite, de la vermiculite ou du sable pour augmenter sa capacité de drainage et garder votre ZZ heureuse à l’avenir.

Vous craignez que votre terreau ne permette pas un drainage adéquat ? Replantez votre ZZ séchée dans un nouveau sol conçu pour se drainer plus rapidement.


Choisissez un nouveau conteneur

Les autres aspects de l’arrosage excessif sont liés au contenant dans lequel vous plantez votre ZZ. Un récipient sans trou de drainage ou trop grand retiendra trop d’humidité après chaque arrosage et finira par endommager votre plante.

Lorsque vous choisissez le bon contenant, vous devez en choisir un qui a au moins un trou de drainage percé à la base. Cela permettra à l’excès d’eau de s’écouler du sol après chaque arrosage et empêchera votre plante de rester dans l’eau stagnante.

Il vous faut également un pot de taille appropriée. Les pots trop petits ne laissent pas assez de place à la croissance de votre plante, tandis que ceux qui sont trop grands prennent trop de temps à sécher entre les arrosages. Choisissez un pot qui ne laisse qu’environ un à deux pouces de terre autour de la plante.

Pour plus d’informations sur les meilleurs pots et sols pour les plantes ZZ, cliquez ici.


Quand c’est trop mauvais : Propager et redémarrer

Parfois, le problème semble trop important et vous ne voulez pas y faire face. Dans ces cas-là, sauvez ce que vous pouvez sauver. Les tiges et les feuilles saines peuvent toutes deux être propagées pour démarrer une nouvelle plante ZZ saine. Mais n’oubliez pas que les morceaux jaunes et mourants ne serviront à rien. Vous devrez choisir les parties les plus saines de votre plante pour la propager et la relancer.

Pour plus d’informations sur les boutures de ZZ et leur propagation, lisez cet article qui passe en revue toutes les options dont vous disposez pour redémarrer votre plante ZZ.


Vous avez besoin d’aide pour votre ZZ ?

Vous avez d’autres questions sur ce qui ne va pas avec votre plante ZZ ? Vous voulez savoir ce que vous pouvez faire pour la garder heureuse et en bonne santé ? Procurez-vous notre dernier livre, Caring for ZZ Plants, et obtenez tout cela et bien plus encore.

Notre livre électronique couvre :

  • Les ZZ sont-ils vraiment toxiques ?
  • Qu’est-ce qu’un rhizome et pourquoi les ZZ en ont-ils ?
  • Techniques d’arrosage et niveaux de lumière appropriés
  • Conseils pour la fertilisation des plantes ZZ
  • Les raisons les plus courantes de tailler votre plante
  • Instructions étape par étape pour le rempotage des ZZs
  • Comment propager les ZZ à partir de tiges, de feuilles et de rhizomes ?
  • Aide au diagnostic des plantes en mauvaise santé et comment les traiter
  • Et plus encore !

Si vous avez encore beaucoup à apprendre, procurez-vous dès aujourd’hui un exemplaire de notre livre et remettez vos Zamiifolia Zamioculcas sur les rails. Obtenez votre copie maintenant !

Notez ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles similaire à: Aide pour une plante ZZ trop arrosée : 5 étapes vers le rétablissement
Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Nous avons tous vu les photos sur Instagram du Monstera Deliciosa follement énorme qui semble envahir une pièce. Bien que…
Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Le Monstera Deliciosa est une plante d’intérieur tendance et populaire en ce moment, et il est facile de voir pourquoi.…
Les plus grandes sources de pollution environnementales

Les plus grandes sources de pollution environnementales

La pollution liée à l’activité humaine est l’un des principaux enjeux de ces dernières années. Nos dirigeants et les différentes…

Êtes vous un gros pollueur ?

Calculez votre emprunte écologique

Répondez au 15 questions pour connaitre votre pourcentage écologique.

Résultat immédiat et sans inscription