Pourquoi mes fleurs de tomates tombent-elles ? 7 causes et comment les résoudre

Pourquoi mes fleurs de tomates tombent-elles ? 7 causes et comment les résoudre
cecile du blog bede asso

Cecile – Rédactrice pour le blog

Voila 3 années que j’ai décidé de mettre mon énergie pour la protection de la planète. J’ai rejoins l’équipe de bede-asso.org afin de partager des conseils et astuces sur divers sujets de société. N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou à m’adresser un mail afin d’échanger ensemble. 

 
Sommaire de l'article

Cultiver des tomates est amusant, addictif et tellement gratifiant. Mais il y a plusieurs obstacles auxquels vous pourriez être confronté lorsque vous cultivez des tomates à la maison. Des maladies aux parasites en passant par quelque chose d’aussi simple que l’insolation.

Un obstacle difficile à surmonter avant de pouvoir récolter des fruits est la chute des fleurs.

La chute des fleurs se produit pour de nombreuses raisons et est malheureusement assez courante. Ce problème est préoccupant, car si votre plant de tomate ne fleurit pas, vous n’obtiendrez aucun fruit de tomate. La chose la plus frustrante à propos de la chute des fleurs est qu’elle semble se produire au hasard, comme s’il n’y avait pas de cause. Mais il y a toujours une raison et une solution d’accompagnement qui résoudra vos problèmes de fructification.

Aussi préoccupant que cela puisse être, la chute des fleurs est une chose facile à réparer, quelle qu’en soit la cause.

1. Températures extrêmes

La raison la plus courante de la chute des fleurs est les températures extrêmes et les fluctuations de température. Comme nous le savons, la gestion de la température est importante pour la culture des tomates. Les températures doivent être optimales pour la pollinisation et le bonheur général des plants de tomates. Si votre plant de tomate subit un stress de quelque manière que ce soit, cela l’amènera à abandonner ses fleurs.

Des températures extrêmes de 85F et plus, de jour comme de nuit, peuvent provoquer la chute des fleurs. Tout ce qui est en dessous de 55F aura le même effet. Pas de panique si le météorologue a prévu une canicule le week-end. Les plants de tomates tolèrent de courtes périodes de températures extrêmes. Mais, tout ce qui se situe hors de la plage de température de 70 F à 85 F pendant des périodes plus longues entraînera la chute des fleurs.

À des températures indésirables, vos tomates subissent un stress. Leur objectif principal est purement la survie. En plus de cela, la chaleur rend le pollen trop collant, donc aucune pollinisation naturelle n’a lieu.

L’un des moyens les plus simples de lutter contre les températures extrêmes consiste à cultiver des variétés adaptées à votre climat. Mais si ce n’est pas une option, il existe des solutions alternatives.

Protégez vos plants de tomates en les plantant stratégiquement. Regardez attentivement votre jardin et voyez où se forme l’ombre naturelle (près des murs orientés à l’est par exemple).

Vous pouvez également créer votre propre ombre avec des couvertures maison. Ce sont des incontournables pour la culture de tomates à la maison. Ils les protègent du soleil et peuvent même prévenir les parasites et les maladies.

Aussi bénéfiques que soient les couvertures de rangées, vous devez avoir le bon type pour qu’elles soient les plus efficaces. L’ouverture de votre couverture de rangée doit également être orientée vers l’est. De cette façon, ils peuvent profiter du beau soleil du matin et être protégés pendant les heures les plus chaudes de la journée. Ils protègent également la plante du froid, s’attaquant à deux problèmes à la fois.

2. Manque de pollinisation

Parfois, le temps est de notre côté, et pourtant, vos fleurs continuent de sécher et de tomber. Vos magnifiques plants de tomates peuvent avoir besoin d’une aide supplémentaire pour polliniser.

Cela peut sembler intimidant, mais c’est en fait assez simple. Le moyen le plus simple d’aider au processus de pollinisation est de secouer doucement votre plant de tomate. Vous pouvez également taper sur les fleurs. Cela aide le pollen à tomber et à l’amener là où il doit être.

Une autre technique de pollinisation manuelle consiste à utiliser un petit pinceau propre. Vous pouvez récolter et répandre du pollen comme les insectes pollinisateurs. Évitez la pollinisation croisée en utilisant toujours une brosse propre et en n’utilisant jamais la même brosse pour différentes plantes.

Au lieu de reproduire les actions des insectes pollinisateurs, vous pouvez tout aussi bien les encourager à venir dans votre jardin. La meilleure façon d’y parvenir est de planter des plantes compagnes. Les abeilles, les papillons et les autres pollinisateurs aiment les fleurs lumineuses qui sentent bon. Les tournesols et la lavande sont des plantes qui ont fière allure et attirent de nombreux insectes bénéfiques dans votre jardin. Certaines autres fleurs comprennent le chèvrefeuille et les lys. Les abeilles sont également attirées par certaines herbes, comme l’aneth.

Plus votre plant de tomate est pollinisé, plus il sera heureux. Si vos fleurs de tomates ne sont pas pollinisées, la fleur meurt et finit par tomber.

3. Manque d’eau

Les plants de tomates sont assez assoiffés et peuvent être sensibles au manque d’eau. Bien qu’ils n’aiment pas être trempés dans l’eau, ils doivent quand même être arrosés profondément et fréquemment.

Un arrosage profond et fréquent est particulièrement important pendant que les tomates s’établissent. Mais il est préférable de conserver cette habitude, même après que votre plante soit forte et apparemment en bonne santé. Les systèmes racinaires des plants de tomates peuvent être profonds, atteignant parfois jusqu’à cinq pieds.

Un arrosage peu profond signifie que le système racinaire profond ne reçoit pas suffisamment d’eau, ce qui stresse votre plant de tomate et lui fait perdre ses fleurs.

La meilleure façon d’arroser est de concentrer l’eau sur le sol autour de la base de votre plante. Vous voudrez éviter autant que possible l’arrosage aérien. L’arrosage par le haut provoque des éclaboussures qui favorisent la propagation des maladies.

Arrosez vos tomates le matin, au moment le plus frais de la journée. Avec moins d’évaporation à ce moment-là, il économise de l’eau et garantit que vos tomates ont suffisamment d’eau tout au long de la journée.

Vous aurez besoin d’arroser plus souvent pendant les températures plus chaudes. Vous pouvez également pailler autour de la base de votre plante pour garder le sol humide et les racines fraîches.

4. Humidité

L’humidité joue un rôle majeur dans la santé globale de vos tomates. Trop d’humidité crée un environnement parfait pour la croissance fongique et provoque l’agglutination du pollen dans la fleur de tomate. En revanche, une humidité trop faible et une sécheresse extrême rendent le pollen collant, tout comme les températures élevées.

Dans tous les cas, vos tomates auront à nouveau du mal à polliniser. Et l’introduction de maladies joue également un rôle dans la chute des fleurs.

Pour les zones à faible taux d’humidité, vous pouvez enfreindre la règle cardinale de l’arrosage aérien. Arrosez simplement, mais avec précaution, le feuillage de votre plant de tomate. Cela refroidit la plante et augmente l’humidité autour de vos tomates.

Ne le faites pas si vous vivez dans des zones très humides, car vous augmenterez le risque de maladies fongiques. Au lieu de cela, augmentez le flux d’air entre vos tomates. La meilleure façon d’y parvenir est d’espacer correctement vos tomates et de les tailler efficacement. Un espacement et une taille corrects réduisent les risques d’infection et de propagation de maladies dans votre plante.

Une autre façon consiste à planter des variétés tolérantes à l’humidité, comme ‘Yellow Pear’ et ‘Flora-Dade’.

5. Trop d’engrais ou trop peu

Je sais que nous aimons tous nos tomates, mais parfois nous pouvons en prendre soin trop. Nous voulons naturellement les meilleures tomates, les plus charnues et les plus brillantes. Mais dans ces efforts, nous pourrions trop arroser ou fertiliser, avec l’idée de pousser nos plants de tomates à fleurir et à fructifier.

Les mauvaises quantités d’engrais, que ce soit trop peu ou trop, peuvent nuire à vos tomates. Le simple fait d’augmenter certains nutriments peut provoquer un déséquilibre qui entraîne la chute des fleurs.

L’azote est essentiel au début de la croissance de vos tomates. Il favorise la croissance des feuilles et joue un rôle important dans la production de chlorophylle et la photosynthèse. Mais, quand vous cherchez des fleurs, c’est un problème en soi.

Simplement, si votre plant de tomate a trop de verdure, toute son énergie va vers ces feuilles et ces tiges. Peu ou pas de son énergie est dirigée vers les fleurs et les fruits, provoquant finalement la chute des fleurs.

Trop peu d’engrais présente également ses propres problèmes. Si vous ne nourrissez pas correctement vos plants de tomates, ils n’obtiendront pas les nutriments nécessaires. Trop peu d’azote, de phosphore et de potassium retardent la croissance de vos tomates et peuvent causer du stress. Cela envoie vos plantes en mode survie, les obligeant à laisser tomber leurs fleurs.

Le correctif ? Nourrir et fertiliser correctement. Optez pour des engrais organiques ou des engrais pour tomates avec des nutriments équilibrés. Vous n’avez besoin de fertiliser que peu de temps après la plantation et juste avant la floraison pour obtenir les meilleurs résultats.

6. Surproduction

Parfois, même lorsque notre plant de tomate est en bonne santé, il peut encore nous punir. Vous remarquerez peut-être une abondance de fleurs et sauterez de joie à la perspective d’une récolte abondante un jour.

Mais gardez vos raiforts.

Aussi formidable que cela puisse paraître, même cela pourrait entraîner une chute des fleurs. Beaucoup de fleurs et de fruits provoquent un déséquilibre des nutriments dans la plante. La plante peut décider de se concentrer sur la survie plutôt que sur la production de fruits, ce qui entraîne la chute des fleurs.

Ce n’est pas quelque chose dont il faut trop s’inquiéter. Le problème se résout généralement après la récolte initiale. Vous n’aurez peut-être pas une récolte aussi importante que vous l’espériez, mais les tomates que vous obtiendrez seront sans aucun doute dodues et juteuses.

7. Ravageurs et maladies

L’un des principaux facteurs de stress pour les plantes est les ravageurs et les maladies. En ce qui concerne les tomates, il y en a plusieurs à surveiller. Des pucerons et des escargots à l’alternariose et à des maladies plus extrêmes comme la flétrissure verticillienne. Lorsque vos tomates combattent des champignons ou des pucerons affamés, elles laissent tomber leurs fleurs pour tenter de rester en vie.

En ce qui concerne les ravageurs et les maladies, mieux vaut prévenir que guérir. Pratiquer une bonne hygiène du jardin est la meilleure méthode. Taillez les feuilles mortes et malades. Encouragez une bonne circulation d’air et investissez dans ou construisez des couvertures de rangées. Assurez-vous que vous arrosez correctement et que vos outils de jardinage sont toujours propres.

Votre première pensée en ce qui concerne les parasites peut être de ramasser un pesticide. Mais attention, certains d’entre eux font plus de mal que de bien, même s’ils sont considérés comme biologiques. L’huile de neem est l’une des préférées des jardiniers bio, mais elle peut également dissuader les pollinisateurs et autres insectes bénéfiques.

Il existe plusieurs façons de se débarrasser en toute sécurité des divers ravageurs de la tomate, comme l’introduction d’insectes plus bénéfiques. Plantez des plantes et des fleurs compagnes attrayantes pour attirer les guêpes, les coccinelles, les abeilles et même quelques oiseaux.


La chute des fleurs peut être effrayante et intimidante, surtout lorsque vous n’en connaissez pas la cause. Mais les correctifs ci-dessus sont également des mesures préventives parfaites. En plantant et en prenant soin de vos tomates correctement, vous avez moins de risques de chute des fleurs et de plusieurs autres problèmes liés à la culture des tomates.

Notez ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles similaire à: Pourquoi mes fleurs de tomates tombent-elles ? 7 causes et comment les résoudre
Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Nous avons tous vu les photos sur Instagram du Monstera Deliciosa follement énorme qui semble envahir une pièce. Bien que…
Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Le Monstera Deliciosa est une plante d’intérieur tendance et populaire en ce moment, et il est facile de voir pourquoi.…
Les plus grandes sources de pollution environnementales

Les plus grandes sources de pollution environnementales

La pollution liée à l’activité humaine est l’un des principaux enjeux de ces dernières années. Nos dirigeants et les différentes…

Êtes vous un gros pollueur ?

Calculez votre emprunte écologique

Répondez au 15 questions pour connaitre votre pourcentage écologique.

Résultat immédiat et sans inscription