Pouvez-vous faire revivre une canne à pommeau qui se meurt ? 8 étapes pour la remettre sur pied

Pouvez-vous faire revivre une canne à pommeau qui se meurt ? 8 étapes pour la remettre sur pied
cecile du blog bede asso

Cecile – Rédactrice pour le blog

Voila 3 années que j’ai décidé de mettre mon énergie pour la protection de la planète. J’ai rejoins l’équipe de bede-asso.org afin de partager des conseils et astuces sur divers sujets de société. N’hésitez pas à me laisser des commentaires ou à m’adresser un mail afin d’échanger ensemble. 

 
Sommaire de l'article

Les plantes d’intérieur sont des plantes robustes, et elles tiennent souvent longtemps, même dans des conditions de croissance qui ne sont pas idéales. Cela peut rendre la situation encore plus alarmante lorsqu’elles commencent à montrer des signes d’un problème sérieux, comme un flétrissement rapide et la perte de feuilles. Alors que faire si votre Dieffenbachia est en train de mourir ?

La première étape consiste à faire en sorte que votre Dieffenbachia soit aussi confortable que possible, en éliminant le stress environnemental. Assurez-vous que la température est stable et que la plante est éloignée du soleil direct. Inspectez ensuite les feuilles, le terreau et les racines à la recherche de signes de problèmes graves comme une infestation de parasites ou la pourriture des racines. Ces problèmes nécessitent un traitement agressif, mais peuvent encore être résolus.

Votre plante aura besoin de beaucoup de soins après cette épreuve, surtout si vous devez la déraciner et la replanter. Dans la mesure du possible, maintenez un taux d’humidité supérieur à 70 % pendant les prochaines semaines, et veillez à éviter les arrosages excessifs et les coups de soleil. Poursuivez votre lecture pour obtenir un guide détaillé, étape par étape, sur la façon de sauver une canne à sucre mourante.


Etape 1 : Déplacez votre pot de fleurs dans un environnement stable.

Un déclin soudain de la santé de votre Dieffenbachia peut être dû à un mauvais choix d’emplacement. L’un des problèmes les plus courants est l’éclairage intense. Si votre plante est placée dans une fenêtre au sud ou à l’ouest, elle risque d’être brûlée par le soleil. Un mauvais coup de soleil peut provoquer le flétrissement et la mort du feuillage à une vitesse alarmante.

Les fenêtres pleines de courants d’air sont un autre problème. Une exposition, même brève, à des températures basses peut provoquer un choc froid, entraînant le flétrissement et la perte des feuilles. Une chaleur excessive – supérieure à 90 degrés environ – aura des effets similaires. Les climatiseurs, les bouches de chauffage et les cheminées peuvent également provoquer un choc thermique si votre Dieffenbachia se trouve trop près d’eux.

Déplacez votre plante dans un endroit où elle ne recevra qu’une lumière indirecte et où la température restera entre 60 et 85 degrés. Votre Dieffenbachia devrait se rétablir après quelques semaines dans un environnement plus stable si ses problèmes de santé ont été causés par la chaleur, le froid ou le soleil. Si ce n’est pas le cas, le fait d’éloigner la plante des facteurs de stress potentiels l’aidera à rester en vie pendant que vous vous attaquerez au véritable problème.


Étape 2 : Taillez le feuillage mort

Même lorsqu’une feuille est presque complètement fanée, votre Dieffenbachia peut dépenser de l’énergie pour essayer de la maintenir en vie. Faites une faveur à votre plante et taillez tout feuillage devenu complètement brun et croustillant afin qu’elle puisse consacrer ces ressources à son rétablissement.

S’il y a des feuilles dont les bords ou les extrémités brunissent et qui ont encore des tissus verts sains, laissez-les sur la plante, mais vous pouvez couper les parties mortes.

Nous vous recommandons d’utiliser un jeu de ciseaux d’élagage pour plus de précision, mais les ciseaux du tiroir de bric-à-brac de votre cuisine conviennent probablement aussi, à condition qu’ils soient bien aiguisés. Désinfectez les lames avec de l’alcool à friction ou une dilution à 10 % d’eau de Javel. Ainsi, vous ne risquez pas d’introduire accidentellement une infection dans les coupures que vous faites.

Si vous êtes certain que la lumière du soleil ou le stress de la température ont causé les problèmes de votre canne, votre travail est terminé. Sinon, passez à l’étape 3.


Étape 3 : Inspecter le feuillage pour détecter les parasites

Pendant que vous taillez les feuilles mortes, examinez le feuillage de votre Dumb Cane à la recherche de signes de parasites. Le flétrissement rapide et le dépérissement sont souvent dus à des insectes qui se régalent des jus de votre plante.

Voici ce que vous devez rechercher :

  • Insectes. Certains parasites sont assez gros pour être vus sans loupe. Les bosses brun terne sur le tronc pourraient être des cochenilles, les morceaux de duvet blanc pourraient être des cochenilles farineuses, et les bulles colorées sur les jeunes tiges sont probablement des pucerons.
  • Liquide clair et collant. Les trois insectes que nous venons de mentionner déposent une boue sucrée appelée miellat sur les feuilles de votre canne à sucre.
  • Moisissure de suie. Ce champignon se développe dans le miellat, créant des taches noires ou grises qui ressemblent à des taches de charbon de bois.
  • Toiles d’araignée. Les tétranyques aiment remplir les espaces entre les feuilles et les tiges avec une fine toile d’aspect poussiéreux.
  • Dégâts sur les feuilles. Les ravageurs laissent souvent des cicatrices sur le feuillage. Les tétranyques, les pucerons et les thrips produisent de minuscules taches argentées qui donnent aux feuilles un aspect fané et poussiéreux. Les cochenilles et les cochenilles farineuses créent de petites taches rondes de tissu blanc ou brun.

Si vous découvrez un problème de parasites, vous pouvez ignorer le reste de cette liste, car le traitement des insectes exige un type de traitement unique. Si vous n’avez pas trouvé de signes d’activité de parasites, passez à Étape 4.

Pour des instructions détaillées sur la lutte contre les parasites de la canne à sucre, jetez un coup d’œil à notre article sur le sujet. Mais voici un bref aperçu :

  1. Quarantaine. Isolez votre Dieffenbachia de toutes les autres plantes d’intérieur.
  2. Rincez. Arrosez votre canne à pommeau avec un jet d’eau puissant pour faire tomber le plus d’insectes possible.
  3. Tampon. Mélangez 4 volumes d’eau et 1 volume d’alcool isopropylique à 70 %, appliquez le mélange sur un coton à maquillage ou un coton-tige et essuyez chaque partie de votre plante que vous pouvez atteindre.
  4. Vaporisateur. Créez une solution d’huile de neem – 1 cuillère à café de neem pour chaque litre d’eau. Mélangez d’abord environ ⅓ cuillère à café de savon doux dans l’eau pour laisser l’huile se dissoudre. Ensuite, vaporisez abondamment votre Dieffenbachia avec ce mélange.
  5. Répète. Laissez votre plante sécher, attendez quelques jours, et répétez les étapes 2 à 4. Vous devrez faire cela tous les quelques jours jusqu’à ce que vous ayez éliminé toutes les bestioles. Il peut être utile d’alterner entre l’huile de neem et d’autres insecticides comme le peroxyde d’hydrogène.

Étape 4 : Vérifiez le sol

À ce stade, vous avez éliminé la plupart des facteurs qui pourraient nuire directement aux feuilles de votre Dieffenbachia. Cela signifie qu’il est temps d’évaluer les conditions du sol.

Commencez par vérifier s’il est humide ou sec. Un coup d’œil à la surface ne suffit pas – le sol près des racines peut être très humide même si le dessus semble sec. Enfoncez une baguette en bois non vernie ou une brochette de barbecue jusqu’à la base du pot, laissez-la là pendant une minute, puis remontez-la. (Si les parties les plus profondes du pot sont très sèches, vous avez un problème d’infiltration.

D’autre part, si le sol est humide et boueux sur le dessus ou en profondeur, votre pot de fleurs peut souffrir d’un arrosage excessif. Si vous arrosez votre pot de fleurs trop souvent ou si le mélange reste humide trop longtemps, cela étouffe les racines et peut les faire pourrir.

Voici quelques indicateurs possibles d’un arrosage excessif et d’un pourrissement des racines :

  • Des odeurs désagréables émanant du sol.
  • Moisissures ou champignons visibles
  • Tiges molles et molles sur votre Dieffenbachia.
  • Beaucoup de moucherons vivant dans le pot.

Si la terre est sèche ou à peine humide, passez à l’étape 5. Si elle est humide ou si vous repérez d’autres signes d’arrosage excessif, passez à l’étape 6.


Étape 5 : Rincer le sol

Vous ne devriez en être à cette étape que si vous êtes sûr que votre plante ne souffre pas d’un coup de soleil, d’un stress dû à la température, de dommages causés par des parasites ou d’un arrosage excessif. Il y a deux possibilités à considérer ensuite.

La première est un arrosage sévère. Les Dumb Canes supportent mieux la sécheresse que les sols marécageux, mais si vous négligez la vôtre pendant assez longtemps, elle se ratatinera et mourra. La terre qui est tassée en un disque solide et croûté est un bon indicateur que votre plante est en train de mourir de soif.

La deuxième possibilité est la brûlure des engrais. Lorsque les sels minéraux provenant de l’eau du robinet ou de l’engrais pour plantes atteignent des concentrations assez élevées dans le sol, ils peuvent entraîner l’eau loin des racines du Dieffenbachia.

Il se trouve que ces deux conditions peuvent généralement être corrigées par une bonne dose d’eau. Mettez votre canne à pommeau dans l’évier et versez de l’eau filtrée ou distillée dans le sol. Allez-y lentement et régulièrement, en laissant l’humidité pénétrer dans le sol et s’écouler par le trou de drainage au fond du pot. Utilisez 4 à 5 fois le volume total du récipient de votre Dieffenbachia.

Cela devrait rafraîchir une canne à sucre assoiffée et éliminer l’excès de minéraux du sol. Après un jour ou deux, vous devriez remarquer des signes d’amélioration, car votre plante se redresse et cesse de s’affaisser.

Si votre Dieffenbachia semble toujours souffrir, passez à l’étape 6.


Étape 6 : Inspecter et tailler les racines

À ce stade, vous devez regarder directement la masse racinaire pour localiser le problème. Saisissez fermement votre canne muette par la base du tronc et faites-la sortir de son pot. Nettoyez les racines avec vos doigts, en les rinçant à l’eau chaude si nécessaire.

Vous remarquerez peut-être qu’elles sont tassées en un nœud serré dans la forme du récipient. Cela signifie que votre plante est liée aux racines, ce qui pourrait être la source des problèmes de votre Dieffenbachia – une plante gravement liée aux racines ne peut pas absorber suffisamment d’eau et de nutriments pour maintenir son feuillage en bonne santé. Séparez les racines avec vos doigts, en allant lentement et doucement pour éviter de les déchirer.

Si les racines sont sérieusement nouées, vous pouvez tailler un peu les plus longues. Cela donnera à la plante plus d’espace pour se développer lorsque vous la rempoterez.

Ensuite, recherchez la pourriture des racines. Les racines infectées seront noires ou grises au lieu d’être blanches, et elles seront glissantes ou molles au toucher. Coupez toutes les racines qui montrent ne serait-ce qu’un soupçon de pourriture, en désinfectant vos ciseaux entre les coupes comme nous l’avons décrit à l’étape 2. Trempez les racines dans un mélange d’un volume de peroxyde d’hydrogène et de deux volumes d’eau pour tuer tous les microbes que vous avez manqués.

Si vous avez enlevé plus de ⅓ de la masse racinaire, coupez le même pourcentage de feuilles. Cela aidera votre Dieffenbachia à conserver son énergie pendant qu’il guérit.

Pour en savoir plus sur la pourriture des racines des Dieffenbachias et ce qu’il faut faire, consultez : Comment sauver un Dieffenbachia trop arrosé de la pourriture des racines.


Étape 7 : rempotez votre Dieffenbachia.

Maintenant que vous avez nettoyé le système racinaire de votre Dieffenbachia, vous devez le remettre en terre. Nous vous recommandons de profiter de cette occasion pour le placer dans un mélange de terre frais. Les Dieffenbachia se portent mieux dans un sol qui peut retenir un peu d’humidité mais qui laisse l’excès d’eau s’écouler rapidement.

Si vous achetez du terreau en magasin, utilisez un mélange formulé pour les violettes africaines. Les propriétaires de plantes d’intérieur enclins au bricolage devraient obtenir de bons résultats avec 40% de perlite grossière, 25% de coco, 25% d’écorce d’orchidée et 10% de lombricompost. (Pour en savoir plus sur le meilleur sol pour les cannes à sucre, cliquez ici).

Si votre canne à sucre était liée à ses racines, mettez-la dans un pot d’environ 5 cm de plus que l’ancien. Assurez-vous que le pot que vous choisissez a des trous de drainage dans le fond, ou vous annulerez les avantages de votre mélange de terre.

Si votre plante montre des signes de pourriture des racines, jetez tout le terreau et utilisez-en un nouveau, en enlevant le plus possible du système racinaire. De plus, désinfectez complètement votre contenant avec un mélange d’eau de javel si vous avez l’intention d’utiliser le même. Une fois que vous aurez traité l’infection, vous ne voudrez pas risquer de réintroduire des champignons par le biais de l’ancien terreau ou pot.


Étape 8 : Gardez votre plante au chaud

Si vous avez suivi les étapes ci-dessus, votre Dieffenbachia ne devrait plus être en train de mourir activement. Cependant, il sera dans un état vulnérable jusqu’à ce que ses racines guérissent. Vous pouvez faciliter son rétablissement en rendant son environnement confortable.

Votre première priorité devrait être d’éviter d’ajouter des facteurs de stress :

  • N’appliquez pas d’engrais à action rapide pendant au moins un mois.
  • N’arrosez pas votre canne à sucre si les deux premiers centimètres du sol ne sont pas secs.
  • Ne la laissez pas s’asseoir à la lumière directe du soleil.

Il est également utile de maintenir un taux d’humidité élevé. Un humidificateur est généralement la meilleure solution, mais vous pouvez aussi créer une serre pour une plante en plaçant un sac en plastique transparent sur le feuillage.

Une fois que vous voyez de nouvelles feuilles émerger, votre Dumb Cane a traversé le pire de ses problèmes.


The Long Shot

Parfois, malgré tous vos efforts, votre Dieffenbachia continuera à dépérir. S’il a été trop gravement endommagé par le froid, la pourriture des racines ou un autre problème, même les étapes ci-dessus ne pourront pas le sauver.

Dans cette situation, il vous reste une option : vous pouvez tuer votre Dieffenbachia et le ramener à la vie.

Les dieffenbachias peuvent repousser à partir de boutures de tiges, donc s’il y a une partie du tronc qui est encore saine – même une petite – vous pouvez la couper et la planter dans un pot à part. Maintenant qu’elle est débarrassée des racines endommagées, elle devrait pouvoir donner naissance à une nouvelle plante saine. Pour plus d’informations, consultez notre article sur la multiplication des cannes à sucre à partir de boutures.

Donnez à votre bouture le même traitement que celui recommandé dans Étape 8. Cela peut prendre un certain temps avant qu’elle n’atteigne la même hauteur que son parent, mais finalement, vous devriez avoir à nouveau une canne à pommeau en bonne santé et florissante.


Réflexions finales

Il est effrayant de voir votre canne à sourcils sur le point de mourir, mais avec le plan de traitement que nous venons de décrire, vous avez de bonnes chances de la sauver. Et les leçons que vous apprendrez au cours de ce processus devraient vous aider à la maintenir en bonne santé à l’avenir. Nous espérons que votre Dieffenbachia survivra et mènera une vie longue et heureuse.

Notez ce post

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les articles similaire à: Pouvez-vous faire revivre une canne à pommeau qui se meurt ? 8 étapes pour la remettre sur pied
Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Comment garder un Monstera Deliciosa de petite taille : 3 conseils pour des plantes faciles à gérer

Nous avons tous vu les photos sur Instagram du Monstera Deliciosa follement énorme qui semble envahir une pièce. Bien que…
Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Comment maintenir une Monstera Deliciosa en pleine croissance ?

Le Monstera Deliciosa est une plante d’intérieur tendance et populaire en ce moment, et il est facile de voir pourquoi.…
Les plus grandes sources de pollution environnementales

Les plus grandes sources de pollution environnementales

La pollution liée à l’activité humaine est l’un des principaux enjeux de ces dernières années. Nos dirigeants et les différentes…

Êtes vous un gros pollueur ?

Calculez votre emprunte écologique

Répondez au 15 questions pour connaitre votre pourcentage écologique.

Résultat immédiat et sans inscription